vendredi 4 janvier 2008

Les échanges Sud-Sud, c'est 'achement mieux


Viande Bio du Sud d'exportation (frontière Colombie-Venezuela)




L'Amérique latine est en passe de devenir le fournisseur mondial en viande dite "hallal".

Tu l'auras prestement saisi.
C'est la Rubrique "on s’en fout".


Et voila comment que j'te lance 2008 moi.
Et si tu suis pas ce rythme coupé-décalé à la Congolaise, vete de aqui, ya.
Bon, pour ceux qui restent, alors, on fait le point.


Le Brésil et l'Argentine, qui ne peuvent exporter ni aux USA ni au Canada (normes plutôt strictes), se sont tournés vers ce marché pour le moins lucratif: le monde arabe. L'Algérie, par exemple, a importé massivement cette année pour faire face à la forte demande liée au mois du ramadan. L'Egypte n'est pas en reste, ni les pays du Proche et du Moyen-Orient. Si ces nouveaux marchés attisent l'intérêt des pays d'Amérique latine, la question du caractère hallal se pose toujours autant.

Ces pays se sont plaints par le passé, souvent à juste raison, des petites entourloupes dans les échanges commerciaux avec les fournisseurs européens. Les échanges Sud-Sud avec les "frères" latinos-américains allaient forcément être plus transparents, radieux, justes, respectueux de la tradition religieuse et du contenu des contrats. On en est même à 3 Sommets AMLAT-Afrique du Nord. Le monde multipolaire peu à peu en marche.

En lisant mon quotidien algérien favori (...genre...), j'apprend que l'Association brésilienne des industries exportateurs de viandes (ABIEC) semble très, trop bien informée sur les principaux fournisseurs de l'Algérie. On peut se demander où elle a obtenu les chiffres qui démontrent tout son intérêt pour le marché algérien. Sauf qu'en ce qui concerne l'abattage hallal non conforme découvert ces derniers mois, elle préfère ne pas engager sa responsabilité.

A défaut d'un constat sur le terrain, le journal a sollicité les abattoirs brésiliens Sadia, Minerva, Marfrig, Independencia. A l'heure actuelle aucune information précise vérifiée physiquement ne permet de confirmer ou d'infirmer l'existence de faux hallal en provenance de ces pays, mais il semblerait tout de même que ce soit bien le cas.

Doutes et interrogations amplement justifiés quand on sait, par exemple, qu'un bureau de contrôle installé au Brésil (Islamic Dissemination Centre for Latin America) délivre des certificats hallal pour des viandes importées d'Argentine, d'Uruguay, de Brésil, comme ça, avec un tampon, comme à l'école, au pied levé, sans disposer de véritables acrificateurs musulmans, de "contrôleurs hallal" certifiés dans ces pays.
Si ça se trouve même que c'est un petit cochon qui fait lui même le tamponnage du coquillard/certificat. T'imagines comment c'est pas cool du tout...

Alors je m'adresse aux importateurs Hallal du Maghreb, notamment, dont le courrier des lecteurs inonde ma boite mails: bienvenus les gars. L’amérique latine, la terre de la falsification de putamadre, des DVD et GUCCI pirates, des télénovelas copiant Hollywood copiant Bollywood copiant Marcel Carné, des tubes de Cumbia reprenant et adaptant Francis Cabrel (la quiero a morir...), et désormais la terre des certificats HALLAL signés à blanc et envoyés par fax à des abattoirs musulmans, situés à des centaines de kilomètres, sans présence effective et permanente de sacrificateurs musulmans, mes amis, l’amérique latine vient de vous planter son premier coup de dard.

Ah la la, quels canaillous ces dépuceleurs en série de latinos...

C'est dire si le Sud est dans le Nord (7 millons en France même), le Nord dans le Sud (oligarcas on les appelle par là bas), et vice et versa.
Je le jure oualalaradim.

5 commentaires:

Jean-Luc Crucifix a dit…

Patxi, intéressant début d'année, ton blog démarre 2008 en fanfare!

louladekhmissbatata a dit…

LOL, au fait c'est lequel ton journal préféré? Je m'en vais de ce pas faire une petite recherche, car les journalistes enfin certains journalistes font la pluie et le beau temps.
Mwah

Francis a dit…

Il est urgent que l'axe Téhéran Caracas s'empare de cette importante question.

Patxi a dit…

Oui, en effet.
Loula, tu penses bien que cet article m'est tombé dessus par hasard...
le soleil d'oran peut etre.j'ai effacé la source, comme toujours...quien sabe..

louladekhmissbatata a dit…

Patxi,

J'ai trouvé. En fait, de temps en temps il faut que la presse s'en prenne à un produit provenant d'un pays hors-Europe. Les accusations sont souvent alimentées par des importateurs agissant comme des agents pour certaines cies. Mentalité néo-colonialiste de certains éléments et parfois alimentée par un nationalisme weirdo. Parfois, on cherche ailleurs car les fournisseurs habituels ne veulent plus honorer l'entente de crédit et entre toi et moi tu sais comment tout cela se passe.
Tout comme Francis, je pense que le dossier devrait être confié aux joyeux lurons Chavez et Ahmadanijad.
Mwah