dimanche 13 janvier 2008

Colombie, je me souviens


Enfant soldat des Farc. 60 pour cent des enrôlés y sont "volontaires". De quoi se poser les vrais questions sur les conditions de vie, et le type "d'espoir" qui règne pour la jeunesse rurale de ces régions "périphériques", depuis toujours, oubliées, refoulés, méprisées, abandonnées...Narino, Putumayo, Choco, Norte Santander, Meta, Guaviare, Arauca...




Mercedes SOSA, Todo cambia



Je lâche pas l'affaire.
Arrrgh.

Après l'immense et trop court bonheur de la libération de ces 2 femmes formidables de courage et de dignité, sur les 3000 séquestrés/otages politiques et économiques de Colombie, arrrrrgh, je lâche pas.

Je rebaptise temporairement ce blog: Colombie, je me souviens.

Je n'en peux plus de l'ignorance crasse qui sévit en Europe et ailleurs sur ces "conflits exotiques". On est certes pas censés tout savoir sur tout, encore heureux. Mais là, de part et d'autre, c'est trop.

Les Colombiens en ont assez, aussi.

Dire qu'Uribe a eu des résultats (baisse des secuestros, récupération des axes routiers, sentiment pour la premiere fois d'un Etat de droit qui bosse et de contrepouvoirs judiciaires) ou que Chavez n'est pas un tyran, vouloir prendre le temps du complexe, ca devient impossible. L'époque est au binaire, au manichéisme, avec ou contre moi etc.

C'est aussi un des effets de ne parler que d'Ingrid Betancourt dans la presse française (même si ça s'est plutôt amélioré): à travers son symbôle on parle et on s'intéresse au conflit Colombien, et tant mieux; tout vaut mieux que le silence d'avant; pour sortir du conflit armé colombien, un jour, on aura besoin de pressions et de médiations internationales. Des opinions comme des chancelleries.

Mais ça porte en soi, aussi, un effet déformant.
Dans les rédactions, sur les blogs, dans les salons, dans le bus, dans les métros, on dit n'importe quoi.

Ces jours ci, on se perd en conjectures et commentaires complètement stupides.
J'entends trop de conneries. Je viens d'apprendre que les FARC seraient invités au Forum social mondial, encore une fois.

J'entends:

"Et ce gosse quand même, elle l'a bien cherché non?".
"Ingrid, elle l'a bien cherché aussi non? elle est pas avec, pour la guerrilla en fait?".
"Alors, ils libèrent Ingrid bientôt, et c'est la paix?"
"Guantanamo, c'est pire que les camps des Farc; elles ont pas l'air si mal que ça non?".

Envie de foutre des grandes mandales dans la gueule de tout St Germain, des fois...
Comme TOUS les colombiens qui tabasseraient volontiers ces merdeux de scandinaves qui vendent des disques et des tee shirts au profit de la "lutte révolutionnaire" des FARC-EP. Ils ont envie de leur dire: "Mais putain occupes toi de tes problèmes de cage d'escalier ou pars dans la jungle avec eux, sois cohérent, mais pas ça bordel..."

Regardes donc ce florilège sur Le Monde . FR du jour, qui m'a fait disjoncté, comme tu peux le constater aisémment:

romain
Certes les FARC se conduisent horriblement. Mais quelles autres solutions leur laisse-t-on pour représenter les pauvres, les 70 % de la population qui ne votent pas, souvent des Indiens ou des métis ? Les 30 % qui votent et font toute la politique de ces pays sont plus ou moins les descendants des colonisateurs.

jeremie M.
12.01.08 | 20h17
Les FARC font leur guerre, et il n y a pas de guerre "propre". Ils font ce qu'ils peuvent en etant seuls contre tous, c'est a dire contre les paramilitaires et l'armée (qui sont des copains: un paramilitaire a dit il y a peu qu ils controlent 30% du parlement) eux même appuyés par les USA (hors de question pour eux de perdre le controle dans une region aussi strategique) et le silence du reste du monde qui s'en fiche. Quelqu un a demandé quelle armée assasine et trafique de la drogue? : La CIA.

Tat_nka
12.01.08 | 19h46
Je lis bien: "Les deux ex-otages colombiennes dénoncent {les méthodes} des FARC" C'est qui déjà qui disait qu'on fait la guerre avec les moyens qu'on a, pas ceux qu'on voudrait avoir...? Ah oui, Rumsfeld... Je note donc que les biens fondés du combat ne sont pas mis en cause. Et question respect des conventions, Genève, tout ça, je rigole...


legrosminou
12.01.08 | 15h42
Dans l'article < Les conditions inhumaines de captivité des séquestrés, enfermés dans des cages, enchaînés en permanence dans le cas des hommes comme l'a confirmé Mme Perdomo> En somme, comme à Guantanamo, où certains sont "retenus" depuis 5 ans dans les mêmes conditions, sans jugement.

Alors les nichons, les paysages, l'amérique latine depuis le hublot et toutes ces conneries, fini.

Colombie, je me souviens. Jusqu'à nouvel ordre.

7 commentaires:

louladekhmissbatata a dit…

Patxi,

Voilà pourquoi j;adore te lire, parce que tu fais devoir de mémoire, continue de nous faire souvenir.
Mwah

phiconvers a dit…

Tant mieux. Oeuvre utile. Même "ta" vérité vaut mieux que les conneries qu'on entend. Te sens pas obligé d'en rajouter contre Uribe pour faire passer quelques messages bien sentis à St-Germain...

Soom a dit…

Vous poussez des gueulantes, c'est bien, c'est vôtre blog après tout. Mais au final j'ai du mal à comprendre vos opinions, vous semblez être envers et contre tous : les européens ignorants et bien pensants, les FARCS, Uribe, Chavez...
Vous nous reproché de ne pas savoir ce qui se passe en Colombie, mais aidez nous ! Aidez-nous à trouver les clefs pour comprendre ce conflit. Qui croire aujourd'hui, les médias, les bloggeurs ?? Même les gens qui vivent ce conflit doivent avoir chacun leur propre vision de la réalité.

Sur ce bonne journée !

Patxi a dit…

soom,
D'abord, le relativisme, on n'est pas obligés, même pour ce ocnflit considéré comme le plus complexe qui soit.
je vousn conseille de lire semana.com, et notamment les dossiers spéciaux sur l'ELN, les FARC, les paramilitaires, et tous les articles sur le conflit. tout y est.
Marie Delcas, correspondante du Monde, est vraiment équilibrée. même si elle pêche de "syndrome" de bogota, ayant vécu plus de 20 ans la bas..loin du reste de la colombie, aussi.
pas ce paulo paranagua du Monde qui est vraiment une GROSSE MERDE biaisée.
blogger, il y en a un: c'est Corto en colombie..;en lien dans ma colonne de droite.
il est tres interessant et EQUILIBRE.c est en francais.
il y a surtotu des universitaires colombiens, français. des essais sur le web d universites serieuses.

et moi je ne pretends rien, je cause.
comme je l'entends.

tes interprétations sont respectables, mais je me permets de preciser: je ne suis pas contre tout, mais mon blog a un angle, evidemment: je fais pas du journalisme ici, je parle selon le temps dispo, comme ca me vient; je suis tres critique du jeu de guerre froide entre uribe et chavez, les deux plus gros populistes au pouvoir dans la région en ce moment, au detriment de solutions veritables.
certains en europe, oui, devraient fermer leur gueule et s'informer avec precisions avant de la ramener. oui.
j'ai du mal à comprendre vos opinions me dites vous: perseverez, vous les verrez clairement.

"Même les gens qui vivent ce conflit doivent avoir chacun leur propre vision de la réalité."
mouais..les gens, tous , en ont surtout assez des armes.quelles que soient la légitimité ou les raisons historiques: leur avis qui compte, c est cette clameur: faites de la politique et arretez les violences.
c est l angle de ce blog. meme si tu vois pas des badges ou logos plus explicites en ce sens..
alors la quete du sens, d'une forme de vérité est foutue? restons chez soi? non, les faits sont la. oil faut du temps, c est sur.
enfin, ce n'est que mon avis et je le partage.

Francis a dit…

Et moi qui carnavalise et qui, la nuit dernière, fait un lien (un peu facile) avec le Patxi nichons, je n'aurais pu tomber plus mal. Mais, bon, il me faut être honnête, je laisserai donc le lien, venu spontanément.

Comme il n'y a pas que le Carnaval, j'ai fini par lire ces mêmes commentaires sur "lemonde.fr" : hallucinants ! Le plus hallucinant, c'est encore les lecteurs qui font mine de ne pas comprendre, car au fond c'est bien cela, ils ne veulent pas comprendre. C'est tellement confortable quand on vit à Paris de raconter n'importe quoi sur la Colombie ou le Venezuela, d'en faire un sujet de rhétorique pour prendre la pose gaucho-révolutionnaire.

Donc pardonne-moi encore pour ce hiatus hypertextuel. Cela donnera d'ailleurs peut-être l'occasion à quelques uns de découvrir ton blog et d'ouvrir les yeux sur cette région de l'AL.

Abraço,

Francis

tonio a dit…

Salut Patxi

Sympa tout ça, enfin sympa dans le sens intéressant. Je te suis dans ton coup de gueule, mais si je voudrai bien que les nichons ne s'en aille pas trop longtemps.
Je rentre de vacances, un mois en France, en Suisse. on a beaucoup causer de la Colombie, forcément, ces temps. C'est bien . ou c'est pas bien, je ne sais même plus.
Les FARC, Chavez, Uribe, les européen bien pensant, tous aussi désagréable. chiant. con. C'est clair.
Ces danois débile.
Ces article du monde... Marie Delcas a été bien absente, les autre ont été mauvais ... en tout cas c'est mon impression.

Colombie, je me souviens, je vois et je prédit. Ils sont tous là, toujours les même, il continue que ce soit les farc les para ou les compagnie ricaine ... On le sait, tout le monde le sait mais on continue.

Soom a dit…

Patxi,
Merci de m'avoir répondu. Je vais essayer de prendre le temps de lire ce que vous me conseillez. En attendant je continue à lire votre blog, je vois que les article ne manquent pas sur la Colombie.