dimanche 13 janvier 2008

Déplacés internes, les invisibles de Colombie

Les otages ne sont qu'un aspect parmi beaucoup d'autres de la pire crise humanitaire de l'occident. Ils sont trois millions de déplacé(e)s internes en Colombie.

Le gouvernement en reconnait désormais deux millions.
Auquel s'ajoutent deux millions de réfugiés, dans le monde entier.
Sans parler des migrants pour raison économique.

Regardez leur visage. Ecoutez leurs récits.
Essayez de comprendre leur tragédie: se retrouver au milieu du feu croisé des groupes irréguliers et de l'armée, se retrouver victimes des allégations des paramilitaires ou de l'ELN ou des FARC d'être un "sapo", c a d une "putain de balance", d'être un "collabo de l'armée" ou un "paraquito" ou une "base sociale de l'ELN" ou un "putain d'indic des FARC". Et boom. Se faire violer, se faire tuer, se faire torturer, se faire couper la tête.
Ou, se déplacer, pour préserver ce qui reste: son intégrité physique.

Tout laisser.

Se retrouver, errant, fantômatique, sans accès à la santé ni à l'éducation, un spectre parmi les spectres, dans un monde urbain qui vous est totalement méconnu.

Je dédie cette vidéo à tous les connards d'Europe et de navarre qui pensent que les guerrillas, c'est chic. J'en ai encore étripé quelques uns la semaine dernière: des gars qui travaillent à l'UE à Bruxelles tout de même...Vayanse a la mierda ya!

Une vidéo, à voir absolument. Zero a la izquierda.



PS: Saches-le, mon ton sera insupportablement "donneur de leçons" ces jours-ci. Donc il te reste l'option Skyblog et autres loisirs.

3 commentaires:

louladekhmissbatata a dit…

Paxti, des leçons comme celles-ci je suis preneuse tous les jours. Les mots me manquent, quand je pense que dans les salons douillets, derrière un micro on se pense aider la cause. La cause de qui, en fait?
Merci, Patxi surtout ne cesse pas de nous réveiller.

Dul a dit…

Et si tu nous passais ici les témoignages, ça renforcerait tes coups de gueules, non ?

Patxi a dit…

Euh Mr Dul, zetes pas équipé d'un lecteur you tube ou quoi: c'est pas des témoignages la sur la video de ce post?
ese video, fue mi cotidiano por muchos muchos meses, en otra vida, en otro lugar.