lundi 14 mai 2007

Patxi?


Volumen, muchachos!
Vas-y Gaston, mets le son!


Patxi, c'est qui?

...me demande-t-on parfois?
Qui suis-je?

Qui sommes-nous? Qui-es tu pour te permettre un tel aplomb, une telle arrogance voire un tel dédain, que ce soit pour la révolution bolivarienne et sa nomenklatura tropicale, les fiers nichons des latinas ou les charlatans des marchés interlopes du sous-continent?
Et cet embompoint alors? Qui qui donc?

C'est au fond LA question, la question de l'étant - Heidegger in da house, qui se pose.
Enigme existentielle que ni René de El Chateaubriand, ni le Sisyphe de Camus, ni le Bertrand Cantant de Bordeaux, ni les huits-clos sartriens ne sont véritablement parvenu à percer, eux non plus, en se penchant sur leur propre sort. Alors pensez-donc, un vulgaire "blogger"...

Ce blog n'est après tout qu'un chemin. Une tentative illusoire, emmêler pour demêler davantage les fils, encore. Histoire de.

Je peux par contre vous montrer des petits bouts de quotidiens triviaux et complaisamment exposés, de ceux qui hantent jusqu'à la nausée la blogosphère intersidérale.

Sur le mode ma voiture, mon chien, ma bite et mon studio...

Allez, c'est la moindre des choses. Dans le désordre, mon véhicule de fonction, mon appartement de fonction, ma perpléxité face à l'art contemporain, mes amis, mon ancêtre qui prit un bateau pour l'Amérique, il y a fort longtemps, alors qu'il n'avait que 17 ans, ma secrétaire Isabella, ectaetera.


Ma Vroom


Mon Ouaf


Ouh la


L'appart de Patxi


Isabella, la secrétaire particulière de Patxi (feliz dia del periodista...que sorpresa ese dia...)


L'ancêtre de Patxi, qui s'est exilé par paquebot jusqu'au Chili, à 17 ans. En soute. C'était autre chose que les trajets banquettes ferry ouatés de Nice-Calvi.


Le colloc, motard, de Patxi. Un sacré connard, qui plus est mâcheur de feuilles de coca qui puent.


Le fils caché de Patxi


le chanteur préféré de Patxi


La plus grosse frayeur de Patxi


La meilleure adresse pour bouffer entre amis, une bonne trucha du Titicaca bien fraîche. Attente un tantinet longue, mais quel casting! (montre en main, 2heures35 d'attente pour bouffer la putain de truite!).


Et enfin, comme convenu, l'arbre-totem préféré de Patxi. Fièrement dressé dans un cimetière de nazis en Patagonie chilienne, à Punta Arenas (je n'invente rien...)

10 commentaires:

guillaume a dit…

J'adore! moi le "vulgaire" blogger...j'aime cette provoc, ce coté revolutionnaire idealiste, ce coté "moi j'aime le cul et je vous emmerde"...en tout cas si après la Colombie tu passes par BsAs et que tu veux rencontrer un autre "jouisseur" de la vie, fais moi signe!

Loula la nomade a dit…

Hehehehe, je ne t'imaginais pas autrement.

tonio a dit…

Moi j'aime surtout la voiture ... ahaha

stephane a dit…

He encontrado este blog via el blog de cybermaies y entonces lo de fauvette...
tengo un blog tambien : http://avenirdufutur.hautetfort.com

Me gustaria bien ir a trabajar y vivir en america latina. Yo no se si esta facil encontrar oportunidades ?

stephane a dit…

Je dois préciser que mon espagnol est imparfait.
Je pense parler prochainement d'ingrid betancourt sur mon blog.

Anonyme a dit…

eh bé, moi j'aime le grand-père, on dirait un apatchi de chez moi quand j'étais petite !
Castafiora qui ne sait signer qu'anonyme et qui se demande pourquoi.....

Patxi a dit…

C'est un apatchi de chez nous alors. Bienvenue a toi, australopitheque euskerra.

Jean-Luc a dit…

Patxi, je découvre ton blog après le commentaire porté sur le mien (http://venezuelatina.com).

On ne coïncide pas sur tout (notamment sur Chavez, je fréquente trop le Venezuela profond pour pouvoir le balancer d'un coup de cuillère à pot, comme tu le fais allègrement. Il y a quelque chose, là..., même si j'ai mes doutes).

Mais ta prose est mordante et irrévérentieuse et il fait bon la lire.

Je continuerai à la lire, donc (j'ai mis un lien sur mon blogue).

Marc a dit…

Qui donc est Patxi, la question reste largement ouverte ici. En tout cas, il a une style d'écriture efficace !

Nathalie Vuillemin a dit…

Bonjour Patxi,
Merci pour votre commentaire sur mon blog. J'avais déjà passé une ou deux fois par le vôtre mais viens de prendre un peu plus de temps pour m'y arrêter sérieusement. Bravo pour vos articles, on se rencontre sur pas mal de sujets, on aurait de quoi bien discuter sur d'autres, et oui, Gruzinski est, à mon avis aussi, dans ce qu'il se fait de mieux.
A bientôt donc!
Nathalie