samedi 12 avril 2008

Eric Breteau, jtemmerde



"Joue les cakes, joue les braves,
la vérité sur toi moi j' la connais".

Bon lui il faut à tout prix lui fermer son clapet à merde là.


Il se trouve que le monde est petit.

Les dynamiques concentriques de la globalisation, le rétrécissement du monde et de ses mailles sociales, quelques lambeaux de vieux réseaux professionnels qui font le reste. Et on se retrouve avec des gens qui vous en racontent, des choses.

Il se trouve que le monde est petit.

Et là je vois ta grande gueule de merde à nouveau, Eric.

Eric Breteau. T’as toujours rien compris.

Je t’ai suivi de près, Eric, pendant quelques semaines. A travers d’autres personnes impliquées à leur corps défendant dans cette affaire.
Certains qui ont vu comment tu avais entassé ces gamins comme du bétail, dans 3 véhicules tout terrain.
Avant même que la tempête médiatique ne t’engloutisse et que tu ne tentes de l’orienter à nouveau en ta faveur ces derniers jours.
On m'avait causé de toi. Tu ne mérites que le silence de toutes et tous.
Mais là...Tu cherches.

Ton attitude est de bout en bout insupportable.
Tu trépignas, fis ta grève de la faim, rabrouas et exigeas une justice plus rapide et plus conforme au droit français.
Tu ne dîs mot sur les sommes prélevées en France à des familles en mal d’adoption, désespérées, les fausses déclarations sur ta profession, les faux bandages sur les gamins, sortir des enfants d’un pays sans autorisation de quel type que ce soit, dans des conditions inhumaines, les soustraire à leur pays d’origine en violation évidente de toute obligation professionnelle, humanitaire, juridique, éthique. Ton petit marché.

Tant de questions et d’autres encore sans réponses. "Tant d’appel à la sensiblerie sur ces adultes responsables que l’on voit aujourd’hui chialer et pas un seul mot sur la situation des enfants".
Tant d'appel à la clémence pour toi, petit enfoiré, et ta petite amie.

Pour les enfants déracinés, y compris dans des conditions tout à fait régulières, mais a fortiori pour des réfugiés et déplacés par la violence de combats armés et des persécutions, l’accès à des conditions de vie meilleures n’atténue pas obligatoirement le choc de la rupture, et même parfois l’amplifie. Le genre de considération sans doute un peu trop subtile pour ton imaginaire et ta culture néocolonialiste, au nom, justement, ironiquement, du dépassement du sanglot de l'homme blanc.

ne revenons pas sur les odieux procédés avec lesquelles les familles de ces enfants ont été convaincues de laisser partir le leur, dans un contexte classique d’absence d’état civil...La promesse d’une éducation, dans le respect de l’Islam, à quelques dizaines de kilomètres.A quoi bon...

Je m’adresse à toi qui, en Bon et Brave Patriote, suit très certainement ce blog jour après jour. Même depuis ta cellule de la Santé. Même depuis ta liberté provisoirement retrouvée.

J’aurais aimé que tu goûtes un peu plus de travaux d’intérêt général, toi le Pompier Pyromane - Jantes Allus-fils, filiation même, de 20 ans de Paris-Dakar, toi et ton Hystérique de Girlfriend Jongleuse Irresponsable qui aimait tant s’asseoir en tailleur sur la natte de Bamboula.

Depuis le tout début de l’affaire, avant que la Meute médiatique ne s’emballe, j’ai reçu ces messages qui n’ont fait que confirmer pas mal d’aspects non médiatisés de cette affaire. Pas besoin de les partager ici. Mais de quoi caractériser un délit très sérieux, comme le sérieux de l'attitude des autorités françaises en amont. Arrêtons les énormités là dessus aussi...

De personnes travaillant à Abeche, Tchad, frontière avec le Darfour, m'ont raconté le mois précédant l'opération échoué. Et comment aujourd'hui, pour les 80 ONG là bas, le travail est devenu impossible. menaces, méfiance, caillassages pour les "voleurs d'enfants".
Merci Eric.

La manipulation systématique de ta part, y compris envers tes propres collègues infirmières.

Ma conclusion de tous ces détails, éléments que la justice française possède certainement, c’est que tu n’es qu’un putain de fils de chien.

Il se trouve que le monde est petit.
Et que Bretau, certains des Pompiers sans frontières, ONG sérieuse, s’en méfiaient déjà.

Il se trouve que le monde est petit.
Et que des Eric Bretau, de par le tiers monde, il y en a de plus en plus.
Cette histoire a et aura des conséquences désastreuses. Et positives aussi.

à la fois, il existe du charlatanisme, en ce domaine comme ailleurs.
Mais il est plus difficile à débusquer, et l'écran des "bons sentiments" n'aide pas toujours à la lucidité.

Il est temps de te crashooter deux trois trucs à la gueule, Eric.
Ah mais c’est que t’as persisté jusqu’au bout, et signé, et balancé, et tu t’es bien déchargé de tes responsabilités jusqu’au bout sur tes intermédiaires, mon gaillard.

Le navire coule, on s’en prend à la petite courroie de transmission en caoutchouc. Qui, pour mémoire, n’a pas eu les moyens d’un avocat, et n’a pas été grâcié. Le Soudanais. Le vilain. Bien fait. Tant pis pour les asymétries incroyables qui se sont joués entre Bretau et les relais locaux. Ils prendront, eux, sans clémence.

Tandis que to, tu peux contrattaquer en balançant n'importe quoi.
Petite salope que tu es.

Alors d’abord, commençons par le commencement.
Je t’imagines, connard, en train de faire ton boulot de représentant en papeterie/bureautique dans ces années 1990. Il en faut du bagout pour vendre ta camelote. T’es bon à ça. T’as toujours eu une bonne grande gueule, que tu avais plaisir à ouvrir à tort et à travers. Je comprends l’ennui existentiel qui te ronge. Il faut coûte que coûte en sortir de cette vie à la Papa. Tu es si jeune encore. Et cette envie de t’éclater et d’en profiter un max qui te taraude.
Tu fais du 4x4.

Pré-Mélange des genres.
Tu deviens pompier volontaire. Et c’est tout à ton honneur. Mais ça suffisait plus.
Lors des inondations, à Nîmes, tu as commencé une « opération humanitaire en 4x4 », pour aller « aider les gens ». En 4x4. Je ne m’étendrai pas davantage sur la forte charge de néant conceptuel et de nullité opérationnelle que cette appellation comportait, déjà.

Et puis, l’opportunité historique de ta vie, l’occasion qui fait toujours le larron de la foire : le Tsunami asiatique.

C’est là ou t’as commencé tes projets débiles, ou t’as connu ta grognasse.
C’est là ou tu t’es engouffré comme ces milliers de petites assos opportunistes, anti professionnelles, ou tu as ramené un gamin en Europe, déjà. Pour le « soigner ».

Et puis, le désastre tchadien. Innommable.
Comment te dire toute ma révulsion, sur tous les plans ?

Il y a certaines personnalités, que voulez-vous…Vous avez beau leur mettre la tête dans leur propre merde, ils ne cèderont pas. Alors, vous leur badigeonnez la face de leurs conneries, de leur propre merde, qu’ils ont eux même crées, pour qu’ils puissent la sentir enfin, la palper, en bouffer un peu…Mais non, ces gens là sont coriaces. Ils vous feront le coup de l’angélisme dévot, ils finiront toujours par se trouver, au fond, plutôt biens dans leur peau.

Ainsi en va-t-il pour ce connard de Pompier de l'Arche de Crozemariezoé.
Lui, l’ancien président de la Fédération de 4X4, ancien pompier il nous dit tellement de choses.
C’est l’émotion TF1 post-tsunami sur commande.

J'en ai croisé tellement des pompiers en quête de sens sur le dos du tiers Monde et de ses habitants. J’en ai même connu un, d’Argenteuil, qui voulait faire défiler les indiens quechuas pour le 14 juillet enrobés dans le drapeau français et en marche serré, au pas de l’oie.

Tu es pire que ces dames patronesses qui 'aident' les ouvriers de leur maris en leur donnant des friandises pour le Noël de l’entreprise, sans s'assurer, jamais, plutôt que ces ouvriers reçoivent un salaire correct.

Alors maintenant, imagines-moi ce scénario. Un incendie de ouf se déclare. Tu tiens ta lance d’incendie, tu déploies ta grande échelle, car « fais ce que dois » comme le dit Emmanuel K. Tu fais ce qu’il faut pour sauver des flammes Mame Bretaud, ta mère (et puis tant qu’on y est, ta soeur, ta fille, ou ta femme, oui, toute ta famille tiens). Tu te démènes comme un beau diable pour les sauver « d’une mort certaine dans d’atroces circonstances », comme tu décris si bien sur ton site web apocalyptique les affres d’une catastrophe humanitaire.

Imagines, connard, qu'un très médiocre artiste funambule par intermittence, guatémaltèque, te foute tout ton toutim anti-incendie en l’air, comme ça. Parce que dans ses analyses, il estime que tu n’es pas capable de d’occuper correctement de la situation.
Parce qu’un jour il en ai ressenti l’envie, le désir impérieux, sauver ces pauv petits blancs tout névrotiques, sauver ta famille des flammes à ta place, pompier. A sa façon qui est forcément légitime.

Un jour, au volant de mon 4x4, en plein Paris-Dakar, tout en distribuant quelques bonbons acidulés aux enfants de la Brrrrrousse, qu’ils sont chous tout de même, tu as vu la Lumière.

Lui aussi.
Il estime savoir mieux que toi comment on fait. Même s'il n'a jamais vu un incendie de près, connard, qu'il ne connait de casque que celui pour faire du CHAPPY, malgré tout, il sait mieux que tout le monde ce qu’il faut faire, en particulier mieux que vous, les professionnels incendie. Car vois-tu, connard, il est investi d’une Mission Sacrée, une mistica que même Sauvez Willy à côté c’est pour les pédés. Tu es incompétent. Il sait, il vient te sauver.

Et là, devant les flammes, une fois neutralisée ta pompe à eau, le gars, il dit : « bah là, ça va pas du tout votre méthode là les gars, faut qu’on l’étouffe le feu, là, avec ces feuilles sacrés, là, imbibé d’une préparation spéciale de ma fabrication, là, et puis prier Tlaloc, et les Divinités, avec l'Incantation démoniaque, et pis ça ira bien de toute façon il faut faire quelque chose parce que les méthodes à la papa ça va plus.».

Voila. Connard. Imagines cette scène. C’est absurde, illégal, illégitime, prétentieux, inapproprié. Mais je t’impose ma solution.
Parce que je m’emmerde dans la vie, surtout. Je m’emmerde.

Moi je t’imagine bien au volant de ton 4X4, au volant de la fédération française de 4x4, j’imagine bien ta petite bite, et tous ces efforts déployés pour oublier.

Jtemmerde, jtemmerde!

11 commentaires:

Patrick a dit…

Clap, clap, clap

guillaume a dit…

Yeah!! du Patxi comme on l'aime...j'espère seulement ne jamais être ta "victime" ;-)

Roberto a dit…

Bravo, je ne fais pas souvent de commentaires, mais là j'aime....
Roberto

Michèle a dit…

C'est ok ! je crois que j'ai à nouveau accès !
Bravo pour ton article.
Michèle

Anonyme a dit…

Du Patxi tel que j'aime.
Chapeau bas, maestro!
Mwah,
Loula

Patxi a dit…

vous n'etes que des manants. du sang et de la vulgarité gouailleuse, ya que ça qui compte.

sur le meme sujet:
allez lire cette personne en RDC, a goma...
http://childrenvoice.blogspot.com/2007/11/lhistoire-de-long-zo-au-tchad-fait.html

et pis ça, a lire desormais, a posteriori, les commentaires des uns et des autres...
http://www.planete-elea.com/article-11128753-6.html

et pis là, blog latino très bon, sur le sujet - merci michèle:
http://mapierrealedifice.blogspot.com/2007_10_01_archive.html

bon en même temps je vais pas laisser ce message bien longtemps, il s'agit d'un coup de sang a la fois très général sur un blog qui ne parle QUE d'amerique latine depuis un an et demi...hors sujet thérapeutique.

démocrite a dit…

Bonne et salutaire réaction !
Je suis atterré que deux inconscients sous prétexte de mal être,

1 Puissent se lancer dans ce qui restera en plus d'être un crime comme une monumentale CONNERIE,

2 Persuadent des individus adultes soi-disant responsables de participer à cette sinistre mascarade,

3 Auraient escroqué certains membres français prévus pour accueillir ces enfants et semblent donc avoir été abusés !

3 Soient défendus par certains pour des faits qui ne sont pas une initiative malheureuse mais un CRIME ! et plusieurs délits

4 Puissent en plus en tirer profit au moyen d'une bouse imprimée qui ne nous apprendra rien sauf la totale irresponsabilité des principaux acteurs de ce drame.

En conclusion : Que des membres du gouvernement français et de son administration, au vu des infos dont nous disposons, semblent avoir eu une attitude très ambigüe, en permettant à ces clowns d'utiliser les moyens aériens de l'armée ne me paraît pas être la meilleure façon de couper court à leurs délires !

Que l'action publique en france suive son cours.

Merci pour ce texte salutaire !

Benjamin a dit…

Plussoiement vigoureux et laisse le ce texte, SVP, sauf bien sûr s'il te vaut des tracasseries.

Parce que derrière ce pauvre con, il y a comme un relent de dérive sectaire

Anonyme a dit…

Merci pour ce grand débalage de "merde",
c'est a se demander qui est vraiment le "connard" ?

benjamin a dit…

Il mérite de remonter, ce sujet!

Au fait il devient quoi, le Breteau, il sévit où, il sème sa merde auprès de qui et dans quel coin du monde?

Anonyme a dit…

Moi je vous enmerde tous bande de fils de pute, principalement toi l'auteur de ce texte , ta rien a faire de ta vie ? sort de chez toi va te trouver une femme aulieu reste devant ton pc comme le fils de chienne que tu est. toi j'ai baiser ta mère, jlai mit a 4x4 pattes et jlui est cassez sont ptit cu et ton père il ma sucer la bite et spa pour ca que je fait un roman sur un sujet que je ne comprend pas et une personne que je ne connais pas 10x plus intelligente que toi. bref va bien te faire enculer et nikke bien toutes ta putin de familles!