dimanche 6 avril 2008

Embarqués sur un mot






« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot... »
Honoré de Balzac (1799-1850)











Cette chanson de Café Tacuba.
Ces quelques photos.

Un petit regalo (quel joli mot tout de même...à revisiter: "RE-GA-LO"), un petit cadeau pour tous les immobiles géographiques, tous ceux qui ne peuvent ou ne veulent sortir de leur périmètre, de leur région, eux,
raillés, stipendiés, ringardisés, moqués par la doxa, la mode qu'ils démodent chaque jour, et pourtant de sacrés voyageurs eux aussi.
Tous ces voyageurs, qui s'embarquent sur un mot, qui larguent les amarres de leur imagination et de leurs rêves...

Une pensée compatissante, aussi, pour tous les auto-proclamés voyageurs qui, malgré leur mouvement perpétuel dans le vaste monde, de gare routière en aéroport, sont pourtant figés, englués dans un mainstream permanent, qui s'apparente parfois à la pire des immobilités.
Voire, à une fuite en avant.

Il serait 'achement sage et bon (je parle comme St Augustin + Tatayé en ce moment) que cette dernière catégorie de voyageurs cesse de martyriser et de moquer la première catégorie sus-citée.

Car, à y regarder de plus près, les plus fermés ne sont pas forcément les plus immobiles, les humanistes ne sont pas forcément ceux qui ont un passeport gavé de tampons multicolores; car à y regarder de plus près, les poètes de ce monde globalisé sont peut-être là, au coin du bois, qui vous invitent eux aussi à de Grands et Beaux Voyages.

VSL, j'attends ton opus avec gourmandise. Tes lecteurs vont se REGALER.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour ton régal, et pour la justesse de tes mots.
Homosapiens

Benjamin a dit…

"On a FAIT le Brésil en quinze jours

T'avais raison, c'est super, ce pays. Pour les prochains RTT, on pense FAIRE la Tanzanie en une semaine"