mardi 15 janvier 2008

Conflit armé de Colombie: les mots de Chavez, l'action du CICR

Aujourd'hui même, Mr Chavez a été félicité par écrit Mr Sarkozy pour sa gestion "créative", op cit de la libération des otages des FARC.
Aujourd'hui même, les FARC ont pris en otage 6 touristes, dont 5 colombiens et un norvégien, tous professeurs de l'Université des Andes partis en rando sur une plage. Les motifs semblent économiques.
Aujourd'hui même, Chavez a maintenu ses positions.

Le Président de notre Brave Patrie a, habilement, bien pris soin de ne pas donner un quelquonque avis sur la proposition magique de Tonton Hugo de donner le statut de belligérant et de retirer les FARC comme l'ELN des listes des groupes terroristes de l'UE et des USA.

Hier, Mr Chavez a précisé sa pensée, pressé qu'il était par l'otage libérée, l'ex parlementaire Consuelo de Perdomo, de condamner les kidnappings: "Je veux juste la paix. Si on leur donne le statut de groupe armé politique, ces groupes insurgés seront tenus, obligés de respecter les Conventions de Genève et le droit de la guerre".

De deux choses l'une: soir Chavez fait preuve d'une ignorance crasse sur ce sujet, et il se fair berner par les FARC (c'est ce que je crois en partie); soit il fait preuve d'un redoutable machiavélisme, au final kamikaze.

Car les "groupes armés irréguliers", lors d'un conflit armé interne comme le Colombien, sont DE TOUTE FACON, DEJA et en PERMANENCE, tenus de respecter le droit humanitaire international (et le droit de la guerre), dont le CICR est le garant.

D'utiliser des armes conventionnelles, et de laisser les civils en dehors de toute opération militaire et de toute exaction, notamment.

Ce qu'ils ne font surtout pas dans leurs stratégies de contrôle territorial, bien au contraire.

C'est à dire que:
1)cette proposition est TOTALEMENT à l'avantage des FARC;
2) elle ne résout rien politiquement au conflit (on pourrait causer avec les FARC si elles en avaient la volonté politique, elles qui utilisent bien des méthodes terroristes; la Suisse, l'Espagne et la France parlent à des émissaires des FARC; je vous renvois à la définition de l'UE sur la définition précise du terrorisme);
3) cette proposition n'oblige en rien non plus Uribe à reconnaitre qu'il y a un conflit armé interne (lui qui le nie de façon ridicule depuis 2002, et qui REDUIT le conflit UNIQUEMENT à un problème de terrorisme, ce qui est l'autre extrême de cet extrêmiste paysage politique) contrairement à ce que pense Chavez. Au contraire, elle permet aux faucons Colombiens et US de justifier la seule issue militaire qui est une catastrophe pour le pays, à moyen et long terme (on sème de la haine comme on sème des mines comme on sème du maïs Monsanto en Colombia)
4) Chavez a bien d'autres intentions. Un pacte a bel et bien été scellé. Il est aveuglé par son projet de Gran Colombia, et ne comprend pas que les FARC sont devenus des fronts très autonomes, mafieux, incontrôlables.
5) Leur retirer le statut de "groupe terroriste" changerait beaucoup de choses, en terme de financement, d'armement, de diplomatie, d'impunité et d'irresponsabilité légale et juridique.
6) Les FARC n'ont aucunement besoin de cela pour libérer les otages.
Il leur suffit de les libérer, dans n'importe quel village colmbien, les laisser près d'un commissariat rural par exemple, comme ils le font pour certains otages économiques.

Chavez est en train de dilapider tout son capital confiance sur le dossier. De Javier Solana à certains ambassadeurs français en amérique latine, de l'ancien médiateur pour la paix et Secrétaire général de l'OEA gaviria (organisation des Etats américains) à TOUTE la gauche colombienne (moins le PC), notamment Petro et Guaviria du Polo, ont condamné sans ambiguïté le fonds comme la forme du soutien de Chavez et de son assemblée nationale aux FARC.

Son nouvel argumentaire ne vient que l'enfoncer.
Chavez devrait écouter davantage le CICR et ses recommandations, que tout le monde oublie dans la couverture de cet évènement, sans qui la médiation n'aurait pu se faire.

Je vous invite à regarder ce documentaire de témoignages EN FRANCAIS, court, du CICR, très intructif, sur les déplacés colombiens. On y comprend, on y sent, en filigranne, tellement de barabrie, tellement de courage, tellement d'humanité, brute.

4 commentaires:

filu a dit…

Je comprends pas pourquoi les FARC ont capturés 6 otages alors qu'ils viennent d'en relâcher 3 ?
C'est pas une "manipulation" del cabron de Uribe pour contrer el culero de Chavez ?
C'est un bordel pas croyable....que tu tentes de mettre à jour avec des yeux humains qui regardent le quotidien des colombiens....et pas un coup à gauche, un coup à droite...
merci pour tes articles
a bientôt
filu

jpeg a dit…

Bien noté.

tonio a dit…

Chavez le magnifique. Chaque jour on en découvre un peu plus, mais je ne crois pas qu'il se fasse berné par les FARC, il est loin d'être con. A mon sens il est gravement assoiffé de pourvoir, machiavel le defini mieux.

Patxi a dit…

ok ok ok, mais la vidéo, ovus la regardez la video?
quelqu un a un commentaire à cete vidéo?
a ces témoignages??
bon je vais devoir reprendre les posts nichons, chichon et cotillons je sens moi...