jeudi 30 août 2007

Le sport pour tous, carrajo!


La Cumbia de los Trapos.
Impossible d'échapper à la Cumbia-Kitsh dans les Andes, y compris dans le grand nord argentin. Arrêtes de finauder, et mets-toi dans l'ambiance je te prie.



Chronique d'une inattendue raclée.
C'est qu'elles nous ont corrigé ben comme il faut, les bonnes mamas des haut plateaux andins.

Perso, les imaginer en escadron jouer contre, disons, les gaillards des îles Tonga, en rugby, là, dans la poule 3 du Mondial de Rugby 2007, ça pourrait être tout à fait jouable.

Je sais de quoi je parle. Un jour peut-être aurai-je les couilles de révèler les stigmates honteux de la déroute: feuille et stats de matche, gros zoom des ecchymoses, bleus et autres tâcles à l'ancienne sur les tibias, mollets, épaule.

'Déconnent pas les Dona Mamani, Condori.
Quel panache mes enfants!
Jt'e monterai un bon XV moi là haut avec ces sympathiques guerrières.
On les exploserait tous, y compris les barbares de la Perfide Albion, foi de Patxi.


Que viva le sport pour tous!
Y compris à 4000 mètres!





4 commentaires:

mickou a dit…

Pour avoir tenté de faire un foot avec des gens du cru dans la banlieue d'El Alto, la Paz, je peux te dire que l'organisme d'un urbain français moyen n'est pas du tout conçu pour résister à de tels efforts !

guillaume a dit…

Et bien le voila tout trouvé le remplaçant de Marconnet!

jpeg a dit…

génial

Patxi a dit…

Les boliviens ont trois poumons.les dés sont pipés, en effet.
au bout de qq mois de vie à cette altitude, même le gringo s'habitue, cependant..