vendredi 17 octobre 2008

Go Voyages, sans moi





People of the sun, RATM


J'ai reçu un petit message qui, de prime abord, ne payait pas de mine et me sembla même des plus charmants.

Une gentille proposition pour diffuser un gentil article de votre gentil serviteur (on ne ricane pas, dans les rangs, petits saligauds! Je suis TOU-JOURS GEN-TIL!) sur un site "participatif", de "voyage et de découverte", qui a gentiment été apprécié par une JF bien sous tout rapport, qui fait honnêtement son travail, Claire C.

Elle ne se présente point, ni ne précise "d'où" elle s'exprime, de quelle position, pour qui; c'est à dire qu'elle avance à visage couvert, mais sans forcément en être consciente, ce qui lui est forcément, très vite, pardonné.

Bonjour,

commence-t-elle, ce qui est déjà gentiment apprécié de ce côté-ci de l'écran, en indécrottable représentant de la génération à la trentaine ringarde, au français courtois et formaliste, secte en déclin dont je suis partie prenante et un modeste activiste (à mon corps défendant parfois, je l'admets volontiers).

Bonjour, Claire, donc.

En découvrant votre Blog Amérique Latine, j'ai apprécié la qualité et l'originalité de vos articles ainsi que vos photos.

Alors là, une petite sucrerie d'entrée de jeu, je dis jamais non.
Flagornerie élégante n'est déjà plus flagornerie. Et puis, l'ego enflant à la vitesse du son chez le Patxi, de la part d'une forcément mignonnette anonyme, a fortiori, bah, on se méfie pas.

Elle a peut-être vraiment apprécié, me dis-je, en rosissant...


Je me permets donc de vous contacter car je souhaiterais vous associer à cette nouvelle aventure qu'est le lancement de notre site participatif dédié aux voyages.


M'associer?
Mais j'ai beaucoup de respect pour les initiatives associatives sérieuses, légitimes, dynamiques Moiselle...Que bueno!
Une nouvelle aventure? Mais j'adore ça les aventures, Claire, 'uando quiewes, 'onde quiewes mamita!
Un site participatif, tu veux dire un espace de mutualisation des savoirs, d'échanges horizontaux dont l'unique intérêt et but véritable est l'intérêt général, la construction émancipatrice et collective d'un Bien commun qui se situe hors de la sphère marchande, sur le Web? Un projet conséquent, transparent, alternatif mais anti-hippie car rigoureux, qui validerait mon intègre prurit idéologique constitué d'écologie politique mâtinée de saine Réaction (au sens de réac) de gauche?
Mais je signe tout de suite Claire, oukeskon s'ébroue tous les deux? Tous les trois, avec la stagiaire????Mmmh? Je signe ou donc?

Le site n'est pas encore ouvert au public, mais nous vous y donnons accès dès à présent afin de vous présenter le projet et de recueillir vos impressions. Il est uniquement accessible par mot de passe (login: xxx ; mot de passe: xxx) à l'adresse suivante: http://beta.tourvox.com

Afin de réaliser des essais avant lancement, nous nous sommes permis de reprendre votre article sur le Carnava Oruro. Celui-ci est bien évidemment associé à votre fiche auteur (que nous vous avons d'ores et déjà créé) que vous pouvez dès à présent personnaliser. Pour accéder à votre fiche auteur, je vous transmets votre login et mot de passe personnels à renseigner au niveau de l'espace Rédacteur : patxi / gogo XXX
J'aime ce ton d'initié que tu uses à mon endroit Claire...
Un code rien qu'à moi.
Mais c'est que vous avez tous prévu pour le confort de l'usager rédacteur participatif, ma parole. Vous avez déjà mis les photos, le message.
Reste plus qu'à cliquer en somme.
Et puis cet article sur le carnaval d'Oruro, ya pas à dire, mais c'est un bon choix. Je l'avais oublié cui-ci. Y'a pas à chier, comme disait mémé, mais j'écrivais drôlement mieux au début de cette aventure blogueuse...
'Agades un peu la chicha que je servais à l'époque:
Le plus beau Carnaval du Monde, c'est le Carnaval d'Oruro.
Voilà.Péremptoire. Limpide. C'est un truc flamboyant, fort, Oruro.
Ca souffre, ça prie, ça s'exalte, ça sue, ça picole, ça suinte, ça pisse, ça vomit, ça s'enroule, ça se bastonne puis ça s'embrasse, ça danse, putain qu'est ce que ça danse. Brut, des kilomètres et des kilomètres de pélerinage synchrétique et sautillant, jusqu'à s'incliner aux pieds de la Vierge du Socavon, la Vierge des mineurs qui grattent le filon à l'ongle et à la foi, comme à la fin du 19ème siècle.
Ils arrivent, s'inclinent. Transis.


Reprenons donc le message de Claire.

Qu'en pensez-vous ?

Mais du bien, Claire, que du bien...
Bien que le mot de passe proposé par vos soins, gogo, me laisse tout à coup songeur...Et commence même, pour tout vous dire, Claire, à m'inspirer une certaine méfiance, de dimension magique-superstitieuse, dont nous autres, les peuples primitifs de Gascogne, sommes encore largement tributaires...

Avant l'ouverture officielle, je souhaiterais savoir si je peux utiliser cet article ainsi que d'autres de votre blog afin d'enrichir notre site. Bien entendu, vous serez prévenu(e) à chaque fois que nous reprendrons un de vos papiers et / ou photo.

Alors là, le (e) entre parenthèses me fait carrément douter de l'avenir de notre relation charnelle, qui augurait pourtant de mémorables pages de ludisme enjoué et consentant.

Tu n'es peut-être qu'un fichu robot, Claire!
On m'aurait menti...
(...)
SOUPIRS
(...)


Enfin soit, s'il y a moyen, même robote, si tu passes par là...Bon bah je suis toujours ouvert. Même toute robote ou logiciel intelligent que t'y es.

Enfin tout de même, là, je sens le copy paste à plein nez. La méfiance croît-croît, quoi. mais bon, j'espère qu'il n'ya a AUCUNE entourloupe.

Cependant, j'ai besoin de votre autorisation pour cela, car je ne peux pas envisager de publier un quelconque article sans l'accord de son auteur. Un simple mail de confirmation suffira.

Ah oui, c'est tout simple finalement la protection des droits d'auteur et la propriété intellectuelle dans le fonds. Un simple mail suffit...Confort, commodité...
C'est l'époque...


Parallèlement au lancement du site, un jeu concours sur le nom du site a été lancé à l'adresse http://www.trouvezmoiunnom.com. Je vous invite à y participer, un week-end à Prague pour 2 est à gagner !


Putain Claire tu m'as pris pour un Gogo là ou quoi?
On n'est pas en marécages putassier ici, mince à la fin, il n'y en a suffisamment sur la blogotruc, de tapineuses prêts à tout pour un petit peu de gloriole et de tickets réduction, bons d'achat et autres carottes confites à l'eau de marché délavé?

Pour plus d'information, vous pouvez me joindre 01 53 32 46 03.

Bon, je note toujours ton téléphone, par éthique de la rencontre, on sait jamais.
Et puis cette histoire d'orifice robotique me tracasse depuis le fantastique Nanard de Spielberg, AI (artificial intelligence).
Une chatte robotique, c'est intriguant.

Suis au bord de céder là...

A bientôt.

Râââ...

Claire

re-râââ^...

QUE FAIRE, comme disait Vladimir Oulianov?

Après avoir formulé un refus poli auprès de RTL qui voulait faire son heure de show sur les expériences de Patxi, "vie d'ailleurs" et tout le toutim, je suis toujours aussi scrupuleux dans mes choix.
D'aucuns ancêtres, peut-être Tonton Patrick encore, diront que je peux parfois devenir hargneux voire sectaire.
Je ne pense vraiment pas, ni Patxi, ni la narrateur derrière.
Nous sommes même de bonnes pâtes, lui et moi, dans nos vies respectives.

Mais nous avons aussi la prétention de ne pas jouer selon toutes les règles qui nous sont imposées ces 15 dernières années de marchandisation et privatisation de tout l'espace public et de tous les champs des savoirs et de la culture; tout un tas de pratiques et de valeurs, au quotidien, que nous essayons de faire vivre, pas comme une contrition, mais comme un autre façon de vivre et d'être, osons lâcher le mot, heureux; valeurs qui ne sont pas toujours compatibles avec celles portées, au quotidien et de façon globale, stratégique, et donc puissante, par de grandes compagnies transnationales du voyage, de "l'entertainment" et du loisir de masse.

Car derrière Claire, travailleuse efficace qui a tout mon respect (et à la chatte robotique bien intriguante...j'espère qu'elle ne me lit pas la pauvre...), derrière ce site "qui n'a pas de nom mais un peu quand même", je me suis renseigné, il s'agit évidemment de GO Voyages qui s'est associé avec une grosse boîte du Web spécialisée dans l'intelligence économique sur le web, au service de Go Voyages.

Go Voyages, c'est mignon, la grenouille verte machin.
Mais c'est pas assez vert pour moi, vois-tu.
• Juin 2004 : Accor porte sa participation à 100% au capital de GO voyages.
• Juillet 2006 : Après Galileo, Sabre et Worldspan, intégration du GDS Amadeus au moteur de réservation de GO Voyages.
• Février 2007 : Base de données dépassant les 50 000 hôtels et proposant une offre très complète avec Accor, Best Western, GTA, Fast Booking et Hilton.
• Mars 2007 : Financière Agache - Private Equity, holding d’investissement du groupe Arnault, et CNP (Compagnie Nationale de participation Albert Frère) acquièrent GO Voyages auprès d’Accor aux côtés des fondateurs et dirigeants de GO Voyages, Carlos da Silva, Nicolas Brumelot et l’équipe du management.
• Janvier 2008 : Ouverture de la stratégie internationale de GO Voyages avec le lancement du site www.govolo.es, destiné au marché espagnol. Ce site affiche les rubriques «vol», «hôtel», «vol + hôtel» et «séjour», «location de voiture», «croisières» et «activités». GO Voyages compte lancer une dizaine de sites à l’étranger d’ici 2010.

Donc désolé, ce sera non.

Qu'on ne se méprenne pas. marre des amalgames ici.
Je suis prêt à participer gratos à plein d'initiatives originales, même à but lucratif, pour des PME ou boites de débutants, mais A VISAGE DECOUVERT.
Patxi is not a fucking gogo.
Je n'ai rien contre les entreprises en soi, comme je n'ai rien contre la loi de la gravité ni contre la kermesse du dimanche, par exemple.
Je constate même que nombre de chefs d'entreprise expatriées font plus pour faire vivre concrètement et dignement des milliers de famille de pays du Sud, comme employées-salariées, avec des protections sociales bien supérieures à leurs homologues locales bien souvent, par exemple, que, mettons, beaucoup de branleurs gauchistes "germano-pantins" qui ne sont que positions théoriques sur la Solidarité internationale, débat de bile stérile et sans couilles sur le Tiers Monde, les sans- papiers culs et une Free Palestine, à peu de frais, sans jamais rien FAIRE de concret pour leurs, nos frères sus cités, sans jamais se mobiliser réellement, ni jamais militer, ni FAIRE quelque chose de tangible dans la vraie vie pour ces éternelles "victimes" là.

Le problème n'est pas là.
Le problème, c'est le modèle de voyage et de civilisation induit par ce type de big business, de majors type ACCOR. D'un point de vue économique, écologique, social et culturel, leur impact est difficile à concevoir, il est pourtant énorme.
On en recausera ultérieurement car cela mérite davantage de soin.

Et puis depuis que Bernard Arnaud m'a piqué Salma Hayek, il est hors de question de collaborer avec ces gens-là.

Désolé, Mlle Claire, tu trouveras largement de quoi alimenter ton projet.
Ton site est déja fourni, gavé jusqu'à rabord de gens collaboratifs.
Y compris d'autres alléchés par le potentiel fréquentation d'un tel site, en millions de visite.
Je revendique le droit à dire mon petit non, à ma façon, en espérant que vous prendrez ce refus avec l'humour de circonstance...
Je reste avec mes quelques modestes visiteurs, qui savent ou ils mettent les pieds, supportant mes potions d'amour et de crasse.

Cordialement, et sans rancune,

Patxi

6 commentaires:

Michèle a dit…

Aaah ! la rançon de la gloire...

T'as raison, je fais partie des modestes visiteurs, merci pour nous...
et puis... tu ne serais plus si unique que çà...

dulconte a dit…

Tient clairette m'a écrit aussi, même si je n'ai pas eu le temps encore de regarder le site.
Merci pour les recherche ça m'évitera de le faire.
Dans mon cas c'est mon texte sur agronomia qui l'a fait craquer.

Anonyme a dit…

Dommage quand même....

La chatte en aluminium brossé à plutôt bon gout il parait.

Blandine Soubielle

E. a dit…

Ah merde j'ecris pas assez bien alors... D'un autre cote j'aime pas les femmes meme a chatte en aluminium brosse ;-)

Anonyme a dit…

Bonsoir Patxi,
Tu vois pourquoi je te trouve si adorable, bein parce que t'as du mordant.. T'as raison.
Mwah,
Loula

Julien a dit…

Merci pour cette article, j'ai reçu hier le même mail et je suis bien content d'avoir pu te lire avant de prendre une décision trop hâtive !
Très sympa ton blog en passant ! ;)