samedi 18 octobre 2008

Dépénalisation des drogues, la seule solution pour l'Amérique latine?


Une façade de Curacao, Antilles hollandaises


L'Amérique latine détient le record mondial du pourcentage d'homicides : environ 100 000 meurtres par an (dont 15 000 pour le seul Venezuela...), soit cinq fois plus en moyenne que sur le reste de la planète.

Ce niveau de violence est évidemment fortement lié au narcotrafic.
Colombie, Mexique, Venezuela, Brésil, sont des Etats-Nations menacés dans leurs fondements même par ces puissantes et tentaculaires mafias transnationales.

A lire, ce très bon résumé des propositions qui surgissent de chefs d'Etat de la région.

C'est même Calderon, le président mexicain, qui a proposé de dépénaliser l'usage de tous les stupéfiants (herbe, cocaïne, héroïne et méthamphétamine).

Une idée qui fait son chemin, afin de neutraliser le pouvoir grandissant et funeste de ces réseaux surpuissants.

Côté cinéma, sur ce sujet, à voir ou revoir absolument, Requiem for a dream, et surtout l'excellent TRAFFIC - avec mon sosie, Benicio del Toro (bon, à peu de choses près quoi..). Ou l'on voit magnifiquement les dimensions offre-demande, sociales, économiques, psychologiques, sécuritaires et de santé publique du problème, via tout le trafic entre le Mexique et les Etats-Unis.

4 commentaires:

Tibo de Caracas sur le Loir a dit…

Je crois qu'à Hollywood, ils parlent de Benicio del Toro comme le sosie de Patxi. Ils rajoutent même "more or less".

MiKE a dit…

Vu la situation dans pas mal de pays ( comme le Mexique justement ) et le fait qu'après 20/30 ans de lutte incessante sans qu'un seul progrès n'ait vraiment été fait, je serais assez d'avis, moi aussi, de tenter des solutions alternatives ! Pas toi ?

Patxilou a dit…

bah...les traffic prosperent dans un contexte de rarete, et la prohibition absolue cree un produit tres cher, illegal, donc profitable pour les nafias.en meme temps le souci de sante publique deviendrait gravissime..
je crains qu'il faille une maturite et un niveau de coordination internationale inexistant a ce jour.

Phiconvers a dit…

Tout cela me semble très raisonnable, mon cher Patxi, et j'ajouterais que la dépénalisation n'aurait d'intérêt que si elle était immédiatement universelle.

En attendant, il faut continuer à taper sur les marchands de mort.