jeudi 17 juillet 2008

Les chemins qu'on emprunte










Ma visite (guidée), mon Tour (Operator);
mon éco-trip, mon ptit musée à moi,
ce sont ces mille et un chemins,
ces mille et un sentiers,
les hommes qui les empruntent,
les places des villages,
les puits des comunidades,
un steak de lama,
et une soupe de chuno, attablé avec des inconnus.

Et c'est ainsi, à peu près inspiré par ces grands espaces,
infinis,
par ce retour aux multiples sources,
et puisque je l'âme infiniment,
c'est ainsi qu'à peine revenu,
à peine posé mon balluchon,
lui ai-je
demandé
sa main.
Les chemins qu'on emprunte...

7 commentaires:

El chino a dit…

ya era hora..

emi a dit…

Il y a du Bernard Ollivier là dedans...

mcbouille a dit…

C'est beau! Levantamos un trago a su felicidad desde belgica!

Michèle a dit…

Musique émotion
Photos magiques
Beau texte

Anonyme a dit…

Beau tout simplement.
Mwah
Loula

dulconte a dit…

j'propose toujours une rencontre incongrue dans le cimetière de train d'Uyuni. après tous à bicycle sur le salar pis tous le sud jusqu'à frontières Argentine et Chilienne et même au delà pourquoi pas.

Patxi a dit…

bien vu emi, pero quechua style.
Bueno, gracias pues, por el trago y demas.
Alli vamo! y como, como en Cu'a decimo, "vamo bien"!