vendredi 15 juin 2007

La Tortue





Tenez, La Tortue.
C'est pour vous.
Cette gamine des Caraïbes, appelons là Yerbabuena, se joint à moi pour ce dernier hommage.
Se murio la tortuga, que viva la tortuga!
Un talent pareil, de toute façon, est appelé à refleurir au printemps.
Bonne route sur les chemins du retour.

5 commentaires:

Loula la nomade a dit…

Bel hommage, son regard nous manquera certainement.

Anonyme a dit…

Castafiora dit :
Comme je ne le connaissais pas, je vais le découvrir.
Comme tu écris bien Patxi, il est très beau ton hommage à la Tortuga.
Je te précise que je ne connais que deux ou trois mots en basque parce que mes origines sont landaises, béarnaises et espagnoles... mais je suis née à Biarritz et y ai vécu les 15 premières années de ma vie avant de "monter" dans la capitale !
Et c'est drôle mais moi aussi j'ai découvert les blogs à l'automne dernier ! Qu'est-ce que je me régale avec ça ! Hasta pronto.

Philippe a dit…

Certains coyaient - croient encore? - que la terre était portée par une tortue géante... Cette Yerbabuena porte la terre entière en elle!

Tortue a dit…

¡ Candela !
Merci Patxi pour cet air qui réchauffe au milieu de "l'automne" parisien.
Hasta luego,
La Tortue

Patxi a dit…

"automne" parisien que j'ai partagé là...putain un mois de pluie et de rafales sur la tronche, c'est pas toujours facile à réatterir verdad?
animo.
Patxi