samedi 20 juin 2009

Le décret anti-cagoules publié au Journal Officiel



Le décret anti-cagoules vient d'être publié au Journal Officiel.

Il interdit aux participants à des manifestations publiques de dissimuler volontairement leur visage, notamment avec une cagoule, pour ne pas être identifiés.

Le Sous-Commandant Marcos a, sur le campo, fait savoir son indignation et sa "totale solidarité avec tous les potentielles forces subversives françaises.
Enfin c'est ce qu'on imagine, car les agences de presse présentes ne comprirent qu'assez mal ce qu'il baragouinât: "Gnnn gnn répressif..gn gn Tarnac..gn gnn gnn fébrilité républicaine..gnn gnnneu Chiapas".

Selon les retranscriptions d'un linguiste (roumain) de renom, qui est parvenu à déchiffrer son discours, il semblerait que le désormais inaudible SUB souhaiterait soutenir la création de Comités "Ya basta-on en a marre-marre-marre" dans tous les départements français, via l'envoi de militants indiens tzotziles dans le pays du roquefort (qui, aux dernière sources, n'auraient même pas leur BAFA).

Le texte, daté de vendredi, punit d'une amende de 1.500 euros au plus (contravention de 5e classe) «le fait pour une personne, au sein ou aux abords immédiats d'une manifestation sur la voie publique, de dissimuler volontairement son visage afin de ne pas être identifiée dans des circonstances faisant craindre des atteintes à l'ordre public». Le décret prévoit qu'en cas de récidive dans un délai d'un an, l'amende peut être portée à 3.000 euros.

Les Tupamaros, Sandinistes et autres dangereux Monteneros ont fait part de leur profond désarroi face à de décret qui s'abat sur les redoutables forces françaises de libération du joug sarkozien...

3 commentaires:

Seu Francis a dit…

Et les masques anti-grippaux ?

emi a dit…

Et les masques de la diablada?

Patxi a dit…

et les masques de fer...