mercredi 24 juin 2009

De la télévision privée en Amérique latine



Le mots sont souvent bien trop...courts, trop étroits, trop secs.
Pour décrire.
La redoutable mauvaise foi.
Manipulatrice, biaisée, oligarque, rance, mensongère, de ces journaux télévisés, de ces chaines privés du sous continent, qu'elles s'appellent TV Azteca, Televisa, O Globo, PAT, Cinco, Globovision.
C'est toujours insuffisant.

Leur manque de professionnalisme patenté, souvent mis au service d'intérêts particuliers, grossiers, évidents, il faut le vivre au jour le jour pour en saisir toute la portée. Il faut humer, palper, sentir, cette morgue là, cette merde là, au jour le jour, pour comprendre le danger permanent qu'elle constitue pour un Etat de droit démocratique, quel qu'il soit, et a fortiori, en construction.

Course au sensationnalisme, à l'amarillisme, au fric, à la diffamation, disqualification, directe ou insidieuse, politique...Comme ailleurs, mais non: un peu, beaucoup plus qu'ailleurs.

Le CSA français ne tolèrerait pas 20% de la ligne éditoriale outrancièrement partisane et manichéenne de ces chaines là, de cette télévision là.

Une illustration, ces jours-ci, en Bolivie.
Ce sont ces mêmes journalistes qui vivent dans un pays ou "la liberté d´expression est en danger" ... qu´elle le reste !!!

Pour info, la présentatrice s´appelle Maria Rene Duchen. Elle s´est présentée comme vice-présidente avec le candidat de l´opposition Tuto Quiroga lors des dernières élections présidentielles.

Evo a encore de beaux jours devant lui en somme avec de pareils opposants...

Pensez que ce type de méprise arrive tous les jours, mais de façon plus discrète, et pour d'autres types de crash politiques...

Bolivie: une TV s'excuse après avoir passé des pseudo-images de l'AF447
22.06.09 | 19h49

Une chaîne de télévision privée bolivienne s'est confondue en excuses après avoir passé la semaine dernière des clichés présentés comme pris à bord du vol AF447 Rio-Paris en pleine catastrophe, qui étaient en fait tirés de la série "Lost - les disparus".

La chaîne PAT a diffusé jeudi, au journal du soir, deux clichés montrant la cabine d'un avion. Dans l'une, des passagers mettent les masques à oxygène pour résister à une dépressurisation, dans l'autre la carlingue coupée en deux perd sa queue, et l'on aperçoit à l'arrière-plan un passager happé par le vide.

"Apparemment, ces photos ont été prises par un des passagers de l'avion au moment précédent le crash, et peu après l'accident de l'appareil, elles ont été récupérées de la mémoire de l'appareil photo numérique" d'un passager, a expliqué la présentatrice en présentant le scoop.

"L'appareil a été détruit, mais la mémoire a pu être récupérée". Il appartenait à "Paulo Muller, un acteur de théâtre brésilien", précise même la présentatrice, en commentant de longs plans des soi-disant clichés, sous le titre "les photos de la tragédie".

"Les deux images ont été diffusées le jeudi dans notre principal journal, et dès le vendredi nous avons présenté nos excuses aux téléspectateurs", a déclaré lundi à l'AFP le responsable de presse de PAT, Eddy Luis Franco. Il a ajouté que les photos étaient arrivées à la chaîne par internet, sans préciser comment elles ont pu être diffusées sans apparente vérification.

Les images ont fait ce week-end le tour de multiples sites internet.

La série américaine à succès mondial "Lost" met en scène un groupe de rescapés d'un accident d'avion tentant de survivre sur une île inquiétante du Pacifique.

L'Airbus A330 d'Air France, qui assurait le vol AF447, s'est abîmé dans l'Atlantique lors de la nuit au 31 mai au 1er juin avec 228 personnes à bord, dans des circonstances encore mystérieuses. Il s'agit de la plus grande catastrophe dans l'histoire de la compagnie française.

1 commentaire:

Fanny a dit…

et oui, en Argentine aussi c'est du joli,le groupe Clarin, propriétaire de la chaîne « Canal 13 », Telefonica et du principal quotidien argentin « Clarin », ça donne une "objectivité" toute particulière, surtout en temps d'élections législatives comme c'était le cas ce week-end...

http://americas.irc-online.org/am/6159