mardi 6 janvier 2009

Tu marches de si loin


Découvrez Louis Armstrong!
















Ainsi fut ta naissance.
Tu viens de tant de lieux, de l'eau, de la terre,
tu marches de si loin
au-devant de nous deux,
de cet amour terrible
qui nous a enchaînés,
que nous voulons savoir
comment tu es;
oui, parles:
tu connais mieux ce monde
que nous t'avons donné.

PABLO NERUDA

8 commentaires:

Michèle a dit…

Magnifique photo pour un si long chemin

Zoé a dit…

J'atterris (ou abloguis?) ici par hasard et j'aime ce côté tout simple... Je reviendrais... longues routes encore caminante...

Patxi a dit…

Zoé, il n'y a pas de hasard voyons. t ce n'est pas à des grandes filles de ton espèce que je vais l'apprendre, verdade?
Alors comme ça on Volens et on danse avec molotov et des tortillas volantes chez soi?
muy bien, muy bien. Bienvenida en esta casa!
Tout simple, fais gaffe, je deviens parfois assomant et illisible, sabes...
Michèle, feliz 2009 pour toi et ta famille!Les photos du Pérou sont e-pous-tou-flantasssss!!

jyf a dit…

Salut patxi tu nous fait bien planer et j'aime bien ton style litteraire. M'enfin quand même arrête de te planquer derriere ta pseudo latinoamericanitude t'es qu'un expat jouisseur comme beaucoup de nous l'avons été ou le sommes ou le serons même si tu es vraiment cool de pas cracher dans la soupe!
Y la lucha politica que te parece caramba!
Ici en Europe on se mord les couilles devant la sinistre arrogance de nos leaders blinblingesques mais les latinos ont l'air de se bouger un peu plus los huevos.
Connais tu un peu ce qui se passe en Equateur? Je t'invite à lire l'interview d'une actuelle ministre sur amerikenlutte.free.fr
ça décoiffe et ya pas que des babas aigris pour continuer à pouserdans ce sens là!!
Amicalement

Patxi a dit…

salut JYF.
merci de ton commentaire, de ton lien intéressant. et de venir dans mon antro me bousculer un peu, c'est toujours grandement apprécié.
alors venga tio-tia! dame mas!
je suis en Europe, comme toi.ce blog se veut nostalgique, et pas politique.
la politique, c'est ma passion dévorante (avec le ma'cramé et la bourriche du samedi apres midi dans les villages des hautes pyrénées). du coup, faut savoir en sortir de temps en temps et ce blog m'y aide.
et comme toi, je suis atterré de l'auto-biting de couilles généralisé devant les nouveaux marchands du temple et autres évangélistes du tout marché. en effet.
mais justement je me méfie tout autant du réflexe conditionné pavlovien, de nous tous, "peuple de gauche", qui consiste à chercher un ailleurs exotique rassurant, d'idéaliser, de fétichiser, d'encenser ou de perdre une energie folle à chercher le yeti...au risque de passer à côté de tout..

c a d, pour faire court: quand la gauche échoue, on perd 20 ans de droite dure derrière. c est comme ça. donc faut réussir. et pas se contenter de se branler la nouille, content de soi. et c'est pas des chavez qu'il nous faut, ici ou la bas, même s'ils ont eu leur fonction historique fondamentale (créer la rupture).

mais il y a un autre ptit malentendu, permanent, du à ma "ligne" ci et à ma paresse, et ce n'est pas la première fois: ""lucha politica que te parece caramba!"demandes-tu, là bas: j'en pense que du bien et surtout, ça leur appartient.mais c'est tellement intéressant et "énorme" comme sujet, que je n'ai pas le temps d'en causer correctement (correct pour moi en tout cas), je ne le trouve pas, et je refuse de le vfaire à la va vite.
je connais la politique mexicaine mieux que plein d'autres trucs, mais je n'en cause pas ici par exemple..c'est trop lourd, compliqué à faire en 3 lignes, quand on est un vrai maniaque de politique comme je le suis.

pour réussir à gauche, quand on est aux manettes, il me semble qu'il faut être discipliné, intransigeant, auto-critique, capable de mettre en place des mécanismes de contre-pouvoirs permanents. et alors je préfère taper sur mon camp ici plutot qu'autre chose. c'est mon parti pris ICI, parfois.le reste, les apologies gauchistes des nouvelles idoles latina de gauche, tu vas les trouver ailleurs.certains sont éclairants, d'autres risibles,ridicules et fâts, d'autres d'incontournables. tous à mon goût.y en a.

après que je me planque, oui, merci de le rappeler.
"t es qu'un expat jouisseur", rooola comme t'y vas là..mais OK. même si la catégorie "nichon" 'est pas..on en recausera.en tout cas patxi et moi, on est bon vivants à l'évidence.
tiens, regarde l'info du jour sur Correa qui pour le coup est LE leader du processus qui m'interresse le plus par la bas:
El presidente de Ecuador, Rafael Correa, probable candidato a la reelección en los comicios de abril, cumplirá el jueves su segundo año de gobierno con una aprobación del 70%, según una encuesta divulgada por la empresa Cedatos Gallup este lunes.

amicalement

patxi

Anonyme a dit…

mon petit patxi
si quieres mas ...
De todas maneras la izquierda francesa tenia que perder su colesterol!
Quelques années de placard fera peut être crever qq elephants et germer de la mauvaise herbe!

Je me souviens Suleiman de ces femmes palestiniennes qui criaient fièrement il y a quelques années que leurs ventres étaient leur arme et qu'elles seraient fières d'engendrer des martyrs de la cause.
Bon c'est vrai que il n y a quasiment plus que le silence qui convienne.

Qu est ce que t'as de neuf dans la catégorie nichon?

jyf a dit…

jm' a trompé c'est pas anonyme ce qui vient d'être dit est signé JYF

Patxi a dit…

OK t'as mérité ton nichon Mr.
ouais, silence:
c'est moche de toute part, mais ce n'est pourtant pas symétrique et "équivalent" non plus; quant à savoir si la poule ou l'oeuf qui engendre le monstre, peu importe désormais.