mardi 20 janvier 2009

Rocca, de La Cliqua




Rocca est sans doute un des rappeurs français les plus méconnus. Il se distingue par sa voix, son flow incisif, la réalité, la profondeur et la justesse de ses textes et par sa capacité rare à rapper parfaitement en deux langues : français et espagnol. Aujourd'hui, Rocca semble s'être détourné du marché français et se concentre sur son groupe hispanophone Tres Coronas. Il a sorti plusieurs mixtapes avec son groupe qui leur a permis de sortir l'album Nuestra Cosa en 2005.

Rocca, en 1993, c'était ça (voir le clip artisanal créé par un chti jeun plus bas).
Il vient de participer au concert de La Cliqua le 16 janvier dernier à l'Élysée Montmartre. Una matanza!

Mes biens chers frères, Rocca, c'est le Marcuse du rap français!

"Maintien de l’ordre symbolique indispensable au règne des puissants, les cadres et autres auxiliaires de la domination parviennent à se convaincre qu’ils défendent vraiment des valeurs universelles de liberté, de justice et d’humanité. Ils n’ont pas sauf cas particulier de cynisme le sentiment, ni a fortiori la volonté, de servir un système d’exploitation, d’oppression et de corruption puisque à leurs yeux ce système, pour autant qu’il fasse l’objet d’une réflexion explicite, est globalement bénéfique", conformément au credo du catéchisme néolibéral dont ils sont imprégnés.

"Ce que ne voient pas toujours la plupart des gens, c’est que la dictature du plaisir des sens est en relation circulaire avec l’exigence capitaliste de la marchandisation généralisée. L’offre et la demande sur le marché du plaisir à tout prix s’entretiennent réciproquement, insatiablement. Mais le degré d’aliénation est désormais tel que le simple fait de critiquer cet aspect des choses, dans le climat du politiquement correct, est perçu paradoxalement comme une menace à la « liberté » de chacun de « s’éclater », « prendre son pied », « jouir comme une bête », etc. Il faudrait peut être se préoccuper de réapprendre à jouir comme un humain, car le capitalisme sait parfaitement tenir la bête en laisse tout en excitant ses appétits".

MARCUSE!!

2 commentaires:

MiKE a dit…

A tester également, le dernier cd de Calle 13 et notamment l'excellent " Gringo Latin Funk " (franchement drôle) ;o

Patxi a dit…

muy bueno! merci man!