samedi 22 septembre 2007

Rugby paillard, rugby jacquard


Patxi en Irlande, au bord du précipice

Encore un pari perdu par Shane Murphy et Paul Mac Dermott, feckin brillant Irish lads. Once again, we kicked your ass, ya, wankerrrs!



Paillard's Paquito dans ta gueule

Mais sinon, à part ça, c'est quoi tout d'un coup cet engouement putassier et "consumming oriented" pour le rugby ? Dans les stades comme sur ces putains de stupid blogs? C'est quoi ce public de tricoteuses, de nerds à bibliothèques, de VIP dispensés de sport qui vont désormais au stade comme on va à la tea-party? C'est quoi ce jambon, dis moi, excellent Benjamin, c'est quoi ce Guy Moquet speech?
Ou kessont les bandas? Ou kessont les grognasses qui s'appellent Mirentxu, Pascale ou Valérie, taillées comme des échafaudages en parpaing, putaing, et qui jouent vaillamment au XIII?
Ou kissont les bérrrrets rouges, la pisse, les bérrrrrets verrts? Ou qu'il est Echeverry, putaing? Ils me l'ont mis où le rugby du coin dans ce tournoi, connaud? Oukilé Paquito?

Facil, pero cierto: Rugby paillard, Rugby jacquard, on est sans nul doute à un point de retournement.
On savait déja, avec VSL, que la tauromachie devenait hype, mais tout de même, je pensais pas que le rugby serait atteint à ce point...

C'est sans doute pour celà que l'Ireland's Call continuera de nous éblouir et que Landsdowne road ne mourra jamais. Cet univers là ne se laissera pas vendre pour une tranche de Madrange ou de néo-droite qui sied à son époque rance et paillettes.
Ireland died, long live Ireland.

Match sobre des petits qui ont fait le métier. Soulagement.
Match tout naze du Stade de france. Point d'étonnement.
Pour les prochains, n'importe où au Sud de la Loire, pero por favor, ya...
Bons commentaires sur Sud Radio, une fois de plus, que je conseille aux expatriés du Sud du monde.

5 commentaires:

Pitseleh a dit…

Vu le prix effarant des billets, ils sont devant leur télé. Quand TF1 accepte de passer le match, s'entend.

Shiva a dit…

eh oh! je suis une brodeuse tricoteuse, et je regarde effectivement le rugueby (à la télé seulement, trop cher sinon, effectivement!), mais je pense en avoir le droit, après avoir passé 4 ans à suivre les entrainements et matches de mon mouflet, qui avait décidé tout seul à l'âge de 6 ans de découvrir le ballon ovale... ;->
Bon, le fiston, depuis a changé de sport (taillé comme un fil de fer, il en avait marre de se retrouver en face de pointures qui faisaient deux fois son poids), mais le goût nous en est resté... ;-) (et pi d'abord, on est à 500m au sud de la Loire, et toc! ;->)
Sans rancune tricotesque malgré tout! ;-> et merci pour ton blog qui fait rêver...

EleaCoban a dit…

J'approuve ! Ah ouais l'ambiance dans les stades français rappelle celle de la Copa 2007 au Venezuela. On en vient à se demander si Sarko n'affrete pas des cars entiers des sections UMP (du nord) pour soutenir, non pas les bleus, mais son futur sous ministre. Y'a pas que Guitou qu'a perdu la grinta.

Clément a dit…

C'est un petit effet consumering fashion temporaire comparé à la beauté brute des immuables et eternelles falaises de Moher.

Patxi a dit…

Public de tricoteuses, je maintiens.
ouf shiva, tu t'en sors bien avec tes 500 mètres. t'habites chenonceau ou quoi? azay le rideau?
TF1 aux commentaires, c'est à se damner...
Moher reste (Clément, bien vu), l'ère du vide consumériste finira par passer.
Enfin, Michel Serres comme Baudrillard jouaient au rugby, eux qui pensaient que le rouleau stérilisant et anesthésiant du fric qui récupère, envahit et ravage tous les patrimoines n'aurait qu'un temps.
Il se seraient trompés? Comme le gars de Jalieu ou d'Arudy qui ne connait que l'entrée à 10 francs, le gobelet inclus, pour aller voir un bon matche de XV? Equivocados, seran?
merde alors...
ce vendeur de jambon me fait presque regretter le père skrela, tout rigoureux là, mais au moins, intègre et respectueux des identités, tout ça..
merde alors, kikissé les réacs?