mercredi 25 novembre 2009

Le Chacal Carlos, Ceresole, Ahmadinejad et Hugo Chavez




Le président vénézuélien, Hugo Chavez, a fait l'éloge ce week end du terroriste "Carlos", condamné et emprisonné en France depuis quinze ans, et de l'ancien dictateur ougandais Idi Amin Dada.

Prenant la parole à Caracas devant un congrès international réunissant des représentants de "partis de gauche", M.Chavez a qualifié son compatriote Ilich Ramirez Sanchez, alias "Carlos", "Le Chacal", de "héros révolutionnaire".
"Je le défends, a-t-il ajouté sous les applaudissements. Peu m'importe
ce que l'on dira demain en Europe. On l'accuse d'avoir été un
terroriste. Mais il fut en réalité l'un des grands combattants de
l'Organisation de libération de la Palestine. Il a, je le pense, été
injustement condamné. On l'accuse de choses dont il n'est pas
responsable." Cet assassin effroyable, au bilan sanguinaire très honorable, qui a déclaré avoir éprouvé "du soulagement" en apprenant les attentats du 11-Septembre, q surpris mais ce n'était que la sortie la plus tapageuse de Hugo 1er et dernier sur son petit Carlos chéri.

JP Langellier sur Le Monde le rappelle: Ce n'est pas la première fois qu'Hugo Chavez exprime de la sympathie pour Carlos, mais il ne l'avait jamais fait avec autant de force. En 1999, il lui avait écrit une lettre où il l'appelait "Cher compatriote". En 2003, le journal progouvernemental Vea a publié une lettre de Carlos, après la mort de son père, un riche avocat, cofondateur du Parti communiste vénézuélien. Carlos rendait hommage à celui qui, disait-il,
lui avait enseigné "toutes les règles des conspirations". Ce dernier
était un chaud partisan de M. Chavez.

Le chef de l'Etat a également pris la défense d'Idi Amin, le président
sanguinaire au pouvoir en Ouganda de 1971 à 1979 : "On a dit qu'il était
un cannibale. J'ai des doutes. Peut-être était-il un grand nationaliste,
un patriote." M. Chavez a enfin complimenté ses homologues du Zimbabwe,
Robert Mugabe, et d'Iran, Mahmoud Ahmadinejad, qu'il a qualifiés de
"frères".


Alors voila.

Les quelques fois ou je du trainer mes guêtres, par stricte obligation, au Venezuela, il m’a souvent été donné de subir l’incroyable polarisation et intolérance politique qui est en train de se fomenter dans le « pays le plus démocratique du monde (dixit, sans rire, par Hugo). De celle là même qui fracturent les familles, les groupes d’amis, les voisinages à jamais. Et je n’exagère pas, les histoires de ce type abondent. On m’a taxé de Chaviste, de rouge, de communiste, comme d’escualido (« gringalet », terme signifiant opposant à Chavez), d’agent de la CIA, de golpista (fomenteur de coup d’état), d’anti-révolutionnaire. Tout, son contraire, et même un peu plus, là bas, dès que j'échangeais ou essayais de discuter.

Non pas que j’abhorre complètement les rapports de force, au contraire. L’instauration d’une dose de ces rapports à l’évidence, et l’Histoire l’enseigne à livre ouvert, la seule voie pour les classes historiquement dominés de faire valoir l’intérêt général et le leur...Mais là bas, il se joue une toute autre partition.

J’appartiens à une génération de gauche qui se méfie plutôt des intellectuels qui ont fait preuve, pendant très longtemps, d’une absolue myopie politique par rapport aux expériences collectivistes de Russie, de Chine, voire de Cuba. Sans jamais revenir sur leurs écrits, leur exégèses. A la différence d’un Edgar Morin, d’un Andre Gorz ou d’un Pierre Bourdieu qui, très tôt, ont vu les impasses et les tragédies poindre sous les lendemains qui étaient censés chanter.

Alors, ce titre de post, démaguo, fouilli, certes: qu’ont en commun le terroriste vénézuélien Carlos Ilich Ramírez alias "Le Chacal", actuellement en prison en France et au sujet duquel se tourne actuellement un film ; le sociologue argentin Norberto Ceresole, ultranationaliste inclassable et l’actuel président de l’Iran, Mahmoud Ahmadinejad? Tout d’abord, et ce n’est PAS le cas de Chavez, ils partagent une haine d’Israël ET du peuple juif, une haine viscérale des Etats-Unis et ce mode de vie, disons, démocratico-libéral et capitaliste.

Ils ont autre chose en commun. Ils ont été et continuent d’être objets de la solidarité du Chef de l’Etat Hugo Chavez.
Pendant de nombreuses années, l'argentin Norberto Ceresole fut un très proche collaborateur de Chavez et a eu une influence idéologique décisive sur le président qui fait tant rêver dans certaines chaumières de la gauche européenne. Il est facile de constater désormais que Ceresole, auteur prolifique de droite populiste-nationale, et propagandeur absolument antisémite, mort en 2003, a influencé Chavez, en partageant avec lui sa vision du contexte actuel du système des relations internationales.

Il a renforcé ses convictions, que l’on savait fluctuante, envers les amis à soutenir et les ennemis à combattre dans ce scénario, et a renforcé chez le leader bolivarien ce sens de mission historique avec une projection planétaire.

Tu ne me crois pas ? Vas donc lire "Caudillo, pueblo, ejército: La Venezuela del Comandante Chávez" (1999), comme ses essais "Tres ensayos geopolíticos" (2001), qui mettent en exergue une sorte de feuille de route et de conduite politique, de lutte idéologique, à laquelle Chavez s’affaire avec une rigueur évidente.

Il existe tout un faisceau d’éléments, tout un tas de preuves des liens étroits existant entre Ceresole et certaines branches du fondamentalisme islamique, en particulier avec le gouvernement Iranien et le Hezbollah. Il suffit de lire quelques uns de ses écrits, parmi ses nombreux articles et publications, pour révéler sans équivoque que Ceresole est mû par un antisémistisme radical et un rejet radical de certains principes que l’on peut considérer comme Occidentaux (avec en tête que l’Amérique latine, c’est aussi l’Occident, pourtant).

Chavez ces 3 dernières années a comparé très régulièrement la Révolution Bolivarienne et la révolution islamique de 79...A quand les premiers missionaires et formateurs Iraniens dans le pays?

Je préfère encore les Cubains et leur culture d'espionnage et de mesquinerie permanente...A lire le dernier post de La Tortue sur ce point.

Chavez a écrit, à la même époque, une lettre hallucinante au Chacal, effectivement.

J'ai ici évoqué les étonnantes sympathies avec l'Iran et la Biélorussie, qui vont bien plus loin que les échanges diplomatiques traditionnels de tout Etat souverain afin de préserver des intérêts bien compris...Non, il s'agit ici de sympathies affirmées, personnelles, sans équivoque, envers le Président Biélorusse, Iranien, mais aussi avec Mugabe du Zimbabwe, Mister Inflation 40000%-doit faire rêver Chave qui n'en est qu'à 30% d'inflation ANNUELLE, petit record américain- ne sont pas qu'un signe de déconnexion et d'ignorance candide...

C'est l'aveuglement manichéen d'un anti américanisme épidermique, qui rend plus que fréquentables, mais désirables, les ennemis de mon "ennemi" (tout en lui vendant 70% de son pétrole, en 10 ans de "Révolution", au Diable Yankee) pour un Dirigeant de plus en plus tenté par l'aventure autoritaire...

L'hommage à l'odieux Amin Dada, sorti hors contexte, certes, mais hommage tout de même au grand patriote et nationaliste, est à comprendre en ce sens, à mon avis: Chavez est prêt désormais à s'embarquer dans de folles alliances avec l'Iran...Plus aucune espèce de pudeur: le Messie bolivarien est persuadé d'être investi d'une mission transcedante de Libération des opprimés, malgré eux s'il le faut. On sait comment finira cette folie...

Jusqu'où ira-t-il? Que vont-ils annoncer cette semaine à Caracas?
Uranium, armement, que sais-je encore...

4 commentaires:

Anonyme a dit…

et bien sur comme tu ecris " ut d’abord, et ce n’est PAS le cas de Chavez, ils partagent une haine d’Israël ET du peuple juif, une haine viscérale des Etats-Unis et ce mode de vie, disons, démocratico-libéral et capitaliste." tout critique a ta critique de type gauche caviar sioniste (etiquetons a tour de bras) sera consideree comme antisemite. A otro perro con ese hueso.

Patxi a dit…

Je ne pense pas etiqueter.
Je constate, des hommages, des relations tres etroites, avec ces gens la.
La politique systematique de destruction, d'occupation, d'annihilation du peuple Palestinien, du Golan, des colonies, a Gaza recemment, par l'Etat d'Israel, merite justement une reponse, une pression internationale forte, une mobilisation de tous les Etats un peu plus efficace, moins contre productive, ce n'est que mon avis, que s'acoquiner avec le premier negationniste venu ou un Mahmoud qui veut "eliminer" Israel et son peuple...
Je pense poser une question ici: que FOUT Chavez, un type cense incarner un Renouveau a gauche, avec ce type d'alliances???Son alignement sur les positions de l'Iran n'apportera que de graves problemes au Venezueliens.
Alors de quoi tu me causes la, je prefere ne pas le savoir.
gauche caviar sioniste?
ah, bon, tres bien, me manquait celle la au tableau...Merci en tout cas de ta contribution..

Robert Mérou a dit…

Ksélents, ces Nonymes, j'adore !!!

Anonyme a dit…

Oye panita, d abord t aimes pas chavez et ce qu il fait. T as le droit, ta bien,. mais pourquoi tu demandes "quelque qu il fout" comme si t etait un de ses supporters? Sa t artrange pas? Si Obama traine avec le chinois qui viens de massacrer une province, Hosni Moubarak le gran democrate, ou Liberman le kripto-SS des balkans sa te fait quoi?
Segundo, okey, el regimen iraní es teocracia dura (aunque tienen mas democracia que china, que benali en tunisia o moubarak en egypto otros buenos amigos de francia y de obama) la question alliances internacionales est plutot sur l enemi de mon enemi est mon ami. simple a comprendre. Les tetes de turcs de l empire qui s allient c est pas legitime?
Ahora
quand a si ahmadinejab a demandé la destruction d israel, c est pas aussi sur au lieu de t en tenir a fox et cnn lis donc les sources et les anylise bien plus fine du bon americain demicrate Dr Juan Cole,
http://www.juancole.com/2007/06/ahmadinejad-i-am-not-anti-semitic.html

http://www.juancole.com/2009/04/lieberman-and-wiping-countries-off-face.html

t auras bien des surprises .

et si tu veux savoir pourquoi iran en est la , avec ce regime lit ici
http://www.truthdig.com/report/item/20090622_iran_had_a_democracy_before_we_took_it_away/

Mientras tanto aqui seguimos sin egañarnos pero sin comer bobadas

Lautre anonyme aussi anonyme que paxti ou robert de marseille.
Sans etre aussi gros que la sardinne,.