vendredi 29 mai 2009

Allons voir, mignonne, si le couvert boisé...

Si le couvert boisé dans les pays tropicaux ne s’étend que sur 1700 millions d’hectares, soit seulement 6 % de la superficie du globe, c’est pourtant dans les forêts tropicales que se concentrent plus de la moitié des espèces animales et végétales de notre planète.

Ces formations fournissent une grande diversité de produits, qu’il s’agisse de bois de feu, de bois d’oeuvre, de bois de service, de bois de trituration ou de produits forestiers non ligneux.

Elles jouent aussi un rôle dans la restauration de la fertilité des sols, la régulation du régime des eaux ou la stabilisation des bassins versants.

Incontestablement, les forêts tropicales sont au coeur d’importants enjeux planétaires liés à la préservation de la diversité biologique, au changement climatique et au développement durable. Face à la complexité des défis techniques et scientifiques qui en découlent, des femmes et des hommes remarquables et beaux comme des apollons mènent des activités de recherche pour le développement sur les forêts naturelles, les plantations forestières, les arbres ruraux et leur environnement, les produits forestiers et les interactions entre la nature et la société, en mobilisant pour ce faire une grande diversité de compétences, des sciences de la nature aux sciences humaines.










2 commentaires:

Seu Francis a dit…

Ce trop bref texte est un beau comme l'introduction d'une dissertation du concours d'admission à l'ENA :)

Fanny a dit…

magnifiques ces photos !