mercredi 26 novembre 2008

Point de hâte



Je suis là.
Lecteur.
N'aies plus peur.
Biquet.
Bichon.
---câlin langoureux---
Apaises ta crainte, réfrènes ton courroux.
Je ne t'ai pas abandonné, conejito de azucar.
----"Gratt""gratt""sur"ta"teuté"---
Je suis là.
Tu peux te détendre désormais.
Relâches-toi.
Sa'com'.
Oui, nous y voila.
C'est bien.
---"Ptite""caresse""dans"ton"cou"poilu"---
Mon p'tit lama.
Toi aussi tu m'as manqué.
Môô oui.

A présent, permets-moi de te présenter ma Motion.
Si tu le veux bien.
Celle qui fera office de Guide, de Dux RassemBlum pour les années à venir, horizon 2012.
Celle qui tissera, filament par filament, courant par courant, la feuille de route de cette modeste plateforme parapo-é-li-tique.

Le programme même de ce blog, quoi.
Il tient en ces quelques mots:
Point de hâte, point d'exigence.

Je m'obstine à refuser le temps court imposé par la Maquina.
M'entête à réfuter le format web, le rythme blog, l'obligation de "participatif".
Ici, c'est ma bodega. C'est ma Chicha.
Je te sers si j'en ai envie.

Ou, pour reprendre le mot de Miguel Angel Asturias:
"Aujourd'hui c'est toi, et demain un autre comme toi continuera l'attente."

Continuer l'attente.
Car les hommes, jamais, ne s'achèvent.
Là ou se dresse un mont était une vallée.
Là ou s'ouvre un ravin s'élevait un coteau.
L'océan, pétrifié, s'est changé en montagne
et les éclairs, en lacs se sont cristallisés.

Point de hâte.

PS: Au fait, en tant qu'ancien militant actif pour la suppression du mois de Novembre du calendrier occidental, mois qui a fait les preuves de son insignifiance, inutilité, inéquité même, je tiens néanmoins à me dédire ici même.
Car Novembre 2008 restera dans les annales.
Inoubliable.
Merci.

4 commentaires:

Michèle a dit…

Hola Patxi
Pienso a ti de la ou je suis
Tout est trop enooorme...
Abrazo

E. a dit…

Mefie toi quand même parce que "quand lama pas content lui toujours faire comme ca..." ;-)

emi a dit…

Va à ton rythme amigo, te seguimos!

Patxi a dit…

ca ressemble à un harem conciliant ici parfois...yabon!