vendredi 16 avril 2010

Sex Bracelet, nou nou!

J'étais ou?

En transit...

Je reviens avec un petit bout de fesse acidulée, parce que tu l'as bien mérité...

Ces bracelets colorés qui évoquent des pratiques sexuelles, ne te disent rien?
C'est le retour des "jeux interdits", avec la mode des "sex bracelets" qui fait un tabac au Brésil auprès des jeunes.
Mais à cause de certaines dérives de certains jeunes mâles peu prompts à l'autocontrôle (c'est le moins qu'on puisse dire, petits salopards de lâches violeurs de mes deux), ils sont désormais interdits à l’école.

Porter des ‘sex bracelets’ dont la couleur indique une préférence sexuelle pour attirer les garçons est devenue la nouvelle technique "fashao" au Braziouuuuuuuu. Violet c’est un baiser sur la bouche, rose pour montrer une partie intime, exemple, au hasard, sa "poitrine" et noir pour un rapport sexuel.

Ces bijoux de pacotille font en tout cas fureur parmi les jeunes Brésiliens. Le but? Arracher le bracelet à sa propriétaire pour obtenir un zyeutage immédiat, un baiser langue OU une faveur sexuelle.

Le fait divers:une jeune fille de 13 ans s’est faite violer à Londrina, dans le sud du Brésil par quatre garçons qui lui avaient arraché ses bracelets. La conslusion de ce fait divers: les autorités s’alarment sur ce phénomène dangereux et viennent d’interdire le port des bracelets sexuels dans toutes les écoles de la ville de Rio de Janeiro.
La morale de l'histoire: la kill the messenger attitude a encore de beaux jours à prospérer...

Les professeurs et parents sont également vivement invités à prévenir les jeunes ados des risques liés à ces bracelets en toc. On n'est jamais trop prudents...

C'est vrai qu'ils ont l'air bein dangereux, ces jeux d'ados...

PS: Voila voila...J'essaie tant bien que ma de m'intéresser aux préoccupations de nos contemporains internautes...Je fais l'effort incomensurable de causer de trivialités fluos, tu le noteras. Et ma foi, ça donne surtout envie de retourner dans d'autres jungles, dans d'autres plaines de jeux, plus vives, plus fortes, plus folles, plus vraies. Ya estoy aqui pa' mas, en attendant!


1 commentaire:

Michèle a dit…

Ouaaah Patxi est toujours de ce monde...