lundi 4 janvier 2010

Lhasa TDK



C'était il y a dix ans, pile poil, les vitres sales du camion, le désert, les cactus, mon sac Lafuma devenu lourd de livres moisis, ce putain de Routard y compris, d'artisanat de seconde main, de chupa chups et de cassettes TDK.

Et une, notamment, celle de Lhasa.

He venido al disierto, pa irme de tu amor...

Lhasa, en boucle.
Lhasa, musique de route et de déroute.
C'était beau, triste et puissant.
Tellement vivant,

Commence bien, 010, taing...

3 commentaires:

emi a dit…

MOn cher PAtxi, je suis, depuis le départ de Lhasa, aterrée...

Anonyme a dit…

Merci de lui rendre hommage, sa voix me manquera énormément.
Mwah,
Loula

Seu Francis a dit…

Quand elle dit, chante "tu cuerpo", comment ne pas penser à ce corps, ces corps qui nous abandonnent, qui retournent à la terre, aux cendres ? Et ça ne passe pas, ça reste au travers de la gorge.