mercredi 25 février 2009

Puisqu'ils sont jeunes et cons









Un gros fuck à Pablo le Gaucho, estafador de primera, qui a amplement pillé son compatriote H.Casciari sur ces trouvailles et "inspiration", le cabron!
Vafanculo, culon!


Les étrangers sont nuls, particulièrement les latinos.
Et jeunes par dessus le marché. Si jeunes.

J’ai lu, une fois, que l’Argentine, c’était « pas mieux, pas pire que l’Espagne ».
pas mieux, pas pire. Juste, plus jeune.

Le « Système Chien » est à ce propos tout à fait adapté pour calculer l’âge et par la même avoir une idée du "caractère" des pays. Depuis que nous sommes gamins en effet, on nous explique que pour savoir si un chien est jeune ou vieux, il fallait multiplier son âge biologique par 7.

Ainsi, pour les pays, il suffit de diviser leur âge par 14 pour avoir une idée de leur correspondance humaine. T’es pas convaincu, guey ? Quelques exemples révélateurs qui te permettront de saisir un peu les irrédentes identités de ces nulos d’étrangers.

Argentina est née en 1816. Elle a donc 193 années.
Divisé par 14, Argentina a donc 13 ans et demi. L’âge d’or de la teen-pintade, quoi. Volontiers grognasse, rebelle, elle s’accouple et s’encanaille à tout va ; grande gueule, Argentina n’a pas de mémoire, répond sans réfléchir, conduit sans permis…Elle est aussi pleine d’acné. C’est sans doute pour ça qu’on l’appelle la cave à grains (ou grenier) du monde. Telle est l’Argentine.

Presque tous les pays d’Amérique latine ont le même âge qu’elle, et, comme c’est souvent le cas dans ces contextes pré-pubères, il y a des petits gangs.

Argentina fait partie du gang(ounet) du Mercosur.
Pour résumer, ce sont ces 4 ados qui ont ce groupe de rock, là, au coin de la rue du bas. Ils répètent dans un garage : ils font beaucoup de bruit, braillent plutôt fort, se la ramènent dès qu’ils en ont l’occasion (de concerts G20 en G77), et n’ont pourtant jamais sorti un puto disque. Entre eux, comme dans tout groupe de rock (rappelles-toi les Guns N’ Roses), il y a de sérieuses asymétries et bisbilles: entre les gros, Axel-gentina Rose et Slash Brazi’ou, notamment, mais aussi avec les petits, Parabellum-gay et Uru-supergay.
Mais peu ou prou, ils grandissent et apprennent à jouer, ensemble, malgré leurs différences de culture musicale.

Uru-supergay est un ado argentin en modèle plus réduit, et un poil (mais un poil - de rital d’ailleurs- un poil seulement) moins arrogant que sa voisine Argentine (alias la pintade, tu suis ?). Il vit surtout en ville, mange de la bidoche bien saignante au goûter et a su être généreux et peu regardant envers les créances pourris de nos successifs Maires de Nice.

Paraguay, comme chacun sait, doute de son identité. Avec un nom pareil, on ne le serait pas moins. Il se gave de soja transgénique, tous les matins, là, qui flotte dans son bol de Benco ; il sait pas nager, vu qu’il a jamais eu ni vu la mer ; et semble tout à la fois piteux et ravi d’être chaque année le vainqueur de concours du pays le plus corrompu de la région. Il joue au football étonnamment bien au regard du peu de moyens mis à sa disposition par ses parents alcoolos. Il est désormais sous curatelle, ré-éduqué par un curé rouge, ce qui est cocasse et semble l’amuser assez.

Brésil prend confiance. De plus en plus content de lui, sûr de sa réputation de chaleureux hôte de maison, c’est bien lui qui organise les plus belles fêtes, lui qui est toujours et éternellement ce petit ado beau gosse, optimiste et aventureux, joyeux et prometteur, métisse et sexy, malgré toutes les merdes et autres violences qu’il se met dans le nez et dans l’estomac, et malgré cet accent inimitable qui le rend si différenTCHI de ces autres petits copains.

Venezuela, qui commence à avoir ses petits nichons qui pointent, est sur le point de rejoindre le groupe pour faire les chœurs. Elle pète déjà bien plus haut que son cul. En fait elle veut se baiser Brésil, qui a déjà 15 ans et un dard impressionnant. Seulement, mal éduquée par des années d’argent de poche donnée abondamment et sans contrepartie, par une de ces « maman-copine » irresponsable (rentre pétrolière oblige), gâtée pourrie par des années de « facilisme », aigu, de vice, tenace, de corruption, délétère, d’égoïsme consumériste forcené et de frivolité légendaire, elle est méprisée par ses voisins qui n’en ont qu’après son bassin (de l’Orénoque) et son arrière train.

Enfin, ce sont des enfants ; un jour, ils grandiront.

Le Mexique aussi est un adolescent, mais avec une forte ascendance indienne. D’ou son air parfois profond, complexé, moins enclin au rire sonore; il ne fume pas, même pas un innocent pétard comme le reste de ses petits amis qui ne savent pas, par ailleurs, s’il est au final inscrit au teen club d’Amérique du Nord, Centrale ou des Caraïbes. Ou s’il fait du fayotage dans les trois mondes, anglo-saxon, espagnol, indien.
Il préfère en tout cas fumer du peyotl et traine avec USA, qui est un attardé mental de 17 ans dont le principal hobby consiste à attaquer violemment des gamins de 6 ans, morts de faim, sur d’autres continents.

Un autre gang est constitué des pays d’Amérique centrale, dont tout le monde se fout pas mal, ce qui les rend d’autant plus hargneux et imprévisible.
Honduras, Nicaragua, El Salvador, Belize, Guatemala, n’arrêtent pas de coucher entre eux, de se battre, de s’échanger, de se disputer, de se remettre ensemble, plus par habitude et proximité que par goût particulier. Une véritable telenovela, en somme. Ils sont enclins à l’homicide joyeux et aux complexes envers Mexique, USA (bizarrement), mais aussi envers Costa Rica, qui est cette belle jeune fille de 17 ans, plantureuse, proprette, qui fait habilement la cour à tout ce qui est blanc et fait bling bling depuis son plus jeune âge. Sans armement, elle est la seule de la région à se soucier de son environnement. Cette particularité fait se pâmer ses cousins occidentaux et se marrer les voisins.

Le Panama est atteint de mongolisme au plus haut degré et s’entend donc très bien avec l’attardé mental sus-cité. Dans sa chambre, il entrepose de la Hi FI détaxée, de la came colombienne et des dollars de divers trafics internationaux. Il a renié ses origines colombiennes pour mieux les maltraiter. Depuis qu’il n’est plus sous curatelle yankee, on s’inquiète pour son avenir. Ses voisins ont pitié de lui.

Un autre gang est constitué des pays andins, on l’appelle la CAN Gang (communauté andine des nations). Colombia est l’ado neurasthénique (à tendance squizo) de la bande ; difficile à contrôler, capable de fins, délicats, merveilleux élans de solidarité, de talent, de créativité dans tous les domaines, des beaux arts à la production agraire ou il excelle, capable de générosité aimable, comme de sortir son canif et dépecer toutes ses peluches, pirater les ordis de l’école, vider les comptes de ses parents et voisins, massacrer toute forme de vie dans le quartier, écouler ses stocks de chamallows en poudre, quand le besoin se fait sentir. Bref. Il a, plus que tout, besoin de la présence affective et conciliatrice, douce et rassurante, de ses petits amis s’il veut se dépêtrer de ses problèmes chroniques et se retrouver enfin en paix avec lui même. Parce que sa thérapie « participative » avec USA, bah elle a pas fonctionné du tout : depuis 2000, elle a coûté 6.000 millions de US $ en assistance économique et milit…euh, psychosociale j’veux dire. Pour des résultats pas terribles.

L’Equateur est un petit être chétif qui veut exister, mais il a bien du mal à percer. Il est sympathique, mignon tout plein, mais chante faux, car il a changé chaque année de tuteurs légaux, rendez-vous compte…ce qui l’a passablement traumatisé. Il est côtier, de la vallée, montagnard, ce qui est beaucoup pour le petit être en devenir qu’il est.
Le Pérou est bien plus vieux que ce qu’il prétend, et à observer de plus près son regard, on commence quasiment à croire en la réincarnation. C’est le plus fin des gourmets, qui hésite encore entre tradition et modernité. Mal fagoté, démodé, selon ses copains, il aspire cependant à un peu plus de considération eu égard aux incroyables efforts qu’il fournit à l’école comme à la maison. A ses yeux, l’avis des autres prime plus que tout, parfois au détriment de sa propre auto-estime. Il picole grave et bouffe de la chair de lama dès que son papa espagnol, plutôt bourru, a le dos tourné.
La Bolivie picole tout autant, notamment de la chicha, qu’elle cache un peu partout, sous ses jupons colorés notamment, tout comme ses boules de feuilles de coca qu’elle mâchonne sans cesse. Elle aussi indienne, elle est du style taiseux et renferme des secrets complexes et parfois assez sombres. Enfant battue, exploitée, pillée, elle en a tiré beaucoup de dignité, beaucoup de rage accumulée, aussi, qu’elle expulse en dansant, fêtant tous les dieux et villages et fêtes patronales possibles. Elle parle plusieurs langues et pisse debout.

Le Chili est étriqué et moderne, vivant et glauquissime. Il joue tout seul dans son coin, à l’heure de la récré. Il se sent supérieur, le fait savoir, ce qui a le don d’agacer ces camarades de cour. Pour reprendre Desproges, selon une récente statistique de la SOFRES, sur cent personnes qui se masturbent devant une carte du Chili, une seule parvient à l'orgasme. Mamie vit souvent chez lui, ce qui n’est pas propice à son émancipation sexuelle. Quant on lui parle de son passé compliqué, Chili préfère botter en touche et demander comment tu trouves les déserts et la pampa doudou dis-donc. Mapuche, quels mapuches ?



A l’autre extrême, on a la Chine millénaire: si on divise ses 1.200 ans par 14, ça nous donne une dame de 85 ans, conservatrice, qui sent le pipi de chat, qui mange du riz toute la tournée parce qu’elle n’a pas assez pour se payer des fausses dents. Elle a un petit-fils de 8 ans, Taiwan, qui lui rend la vie impossible. Elle est divorcée depuis pas mal de temps avec Japon, qui est un vieux dégueulasse. Japon s’est mis en ménage avec Philippines, qui est toute jeune, toute conne et toujours disposée à tout type d’aberration en échange d’argent.

Ensuite il y a les pays qui viennent d’avoir leur majorité et sont de sortie avec la BMW de papa. Par exemple l’Australie et le Canada. Ces deux pays sont typiques de deux qui ont été élevés sous la bienveillance de papa Angleterre (et maman France pour le deuxième), avec une éducation stricte et policée, et qui font les foufous, aujourd’hui. Australia est une merdeuse-pendeja de 18 ans et deux mois qui fait du topless et baise avec l’Afrique du Sud. Canada est un beau garçon, gay émancipé qui est à tout moment sur le point d’adopter le Bébé Groenland et former une de ces familles alternatives qui sont à la mode.

France est une divorcée de 36 ans, plus pute encore que les dindes, mais très respectée sur le plan strictement Professionnel. Elle est l’amante sporadique d’Allemagne, un camionneur plutôt riche qui est marié avec l’Autriche. Autriche sait qu’elle est cocul, mais elle s’en fiche. France a un fils qui s’appelle Monaco, qui a 6 ans et est bien parti pour être pédé ou danseur, ou les deux à la fois.
L’Italie est veuve depuis bien longtemps. Elle vit en prenant soin de Saint Marin et Vatican, deux fils catholiques identiques aux jumeaux Flanders. Italia a été mariée en secondes noces avec Allemagne (la relation n’as pas duré; ils ont eu la Suisse, tel un souvenir honteux) mais désormais elle ne veut plus rien savoir des hommes. L’Italie aimerait être une femme comme la Belgique, avocate, indépendante, qui met des pantalons et parle politique avec les hommes droit dans les yeux (tout comme la Belgique fantasme parfois à savoir comment préparer les spaghettis).
L’Espagne est la plus Belle femme d’Europe (possiblement la France lui fait de l’ombre, mais elle perd en spontanéité à utiliser tant de parfum; et son hygiène est parfois négligée). L’Espagne se ballade souvent à poil et quasiment tout le temps bourrée. En général elle se laisse baiser par l’Angleterre, pour ensuite porter plainte.
L’Espagne a des enfants un peu partout (quasi tous de 13-14 ans) qui vivent très loin.
Elle les aime beaucoup, mais ça la dérange que ces enfants, quand ils ont faim, passent un moment, une saison à la maison et ouvrent le frigo.
Une autre qui a des enfants à la dérive est Angleterre. Great Britain sort en bateau, se culbute des pétasses et au bout de neuf mois apparait une nouvelle île quelque part dans le monde. Mais ils ne sont pas en franc désaccord: en général les îles vivent avec la mère, mais Angleterre leur donne à manger.
Ecosse et Irlande, les frères d’Angleterre qui vivent l’étage au dessus, passent leur vie bourrés, et ne savent même pas jouer au football. Ils sont la honte de la famille.
La Suède et la Norvège sont deux lesbiennes de 39, quasi 40 ans, qui ont de beaux corps en dépit de l’âge et ne prêtent attention à rien ni personne. Elles baisent et elles travaillent : elles sont diplômées du supérieur en « quelque chose ». Parfois elles font un trio avec la Hollande (quand elles ont besoin d’un pétard, surtout), et parfois elles rendent fou Finlandus, qui est un type de 30 balais, totalement androgyne, qui vit seul avec maman, dans un très vieil appartement, non meublé, et qui passe sont temps au téléphone sans fil avec Corée.
Corée (du Sud) vit de mieux en mieux, même si elle est constamment préoccupée par le sort de sa sœur schizoïde. Elles sont jumelles, mais celle du nord a pris du liquide ammoniaque quand elle est sortie de l’utérus maternel, et elle en est restée complètement stupide. Elle a passé son enfance à tripoter des flingues, et à présent qu’elle vit toute seule, elle est capable de tout.
USA, l’attardé de 17 ans, la surveille beaucoup, pas tant par crainte véritable que par souci de récupérer ses joujous, notamment ses pistolets.

Israël est un intellectuel décadent de soixante deux ans qui a eu une vie de merde. Il ya quelques années, le camionneur Allemagne n’a pas vu qu’Israël traversait la rue, et il se l’est rentrée dedans, la trainant sur plusieurs millions de mètres. Depuis ce jour, Israël est devenu tout fou. Désormais, au lieu de lire des livres, elle passe sont temps à tirer des trucs, balncer tout ce qui lui passe par la main à Palestine, une fille qui lave le linge dans la maison d’à coté.

Iran et Irak, c’étaient deux cousins de 16 ans qui volaient des motos et revendaient les pièces détachées, sans plus ; jusqu’au jour où ils ont volé une pièce à une moto de USA, et leurs affaires se sont arrêtés tout net. Aujourd’hui ils mangent leurs crottes de nez.

Le monde de la rue allait à peu près bien comme ça.
Jusqu’au jour ou la Russie s’accoupla, sans se marier, avec Peretroiska, et ils ont deux douzaines d’enfants. Tous chelous, certains mongoliques, d’autres paranos. Tous chelous.

Bref, tu l’auras compris, les pays latinos sont jeunes encore. Les autres, défraichis.
Les étrangers sont nuls, décidemment.

PS : Camarade lecteur, je suis ouvert à toute proposition pour le chapitre France, qui commencerait par : « la France est une femme d’un certain âge qui… »

11 commentaires:

fanny a dit…

patxi quel texte, waaaaaaaaaaaw, J ADORE
tu as meme reussi a me faire oublier quelques minutes ma rage de dents qui me plombe mon arrivee a buenos aires !!!

Michèle a dit…

C'est kiki fait le post le plus long ? merci pour cette leçon d'histoire(s)...
Mérou a mis les Berus, lui !

E. a dit…

Du grand Patxi!

Francis a dit…

Ouais, Patxi, tu as été plutôt gentil avec Brésil...
Je viens de relire à l'instant les épithètes dont tu l'affubles. C'est pas mal vu, surtout "prometteur", un terme ambigu, qui appelle immédiatement un possible futur "décevant". J'y reviendrais dans la réponse à ma déraisonnable mégaquestion "C'est quoi le Brésil ?"

Robert a dit…

Bien torché, ça fait plaisir. A part que visiblement, Patkou, tu connais mieux l'âme latine que les autres. Un brin léger, quand même; manque d'encaustique. De corrosif. De Buko. Mais ça se laisse lire en écoutant du Tom Waits. C'est déjà pas mal!

Nathalie a dit…

Dans un mail que j'ai reçu un jour (du Chili), sur la même idée, la France c'était ça:
Francia es una separada de 36 años, más puta que las gallinas, pero muy respetada en el ámbito profesional. Tiene un hijo de apenas 6 años: Mónaco, que va camino de ser puto o bailarín... o ambas cosas. Es amante esporádica de Alemania, camionero rico que está casado con Austria, que sabe que es cornuda, pero no le importa.

Anonyme a dit…

Exellentissime! Avec la geopolitique expliquee comme cela, je pense que j aurais eu mon bac ;)
Pedro Navidad

jyf a dit…

Bien essayé, mais je t'ai connu plus insolent dans le style.
Proposition pour répondreà ta demande:
La France est tellement liftée qu'elle a l'anus entre les omoplates. Ca vous explique sa drole de démarche. Le parfum cache la crasse et l'élégant maquillage soutient une beauté classeuse et un regard vif et enjoleur. Arogante et folle du cul on l'aime tout de même et si on reste avec elle ou qu'on revient la voir c'est parcequ'il y a toujours quelquechose qui mijotte sur son fourneau, on est attaché à cette chaleur et a ses vieux livres.

Patxi a dit…

Mathilde, écris moi sur mon e-mail.
crois bien que m'suis fait enflé par Pablo, pour une 1ere collabo de petite main écrivaillone (ici en exergue).sur ce coup...hablamo'.

Anonyme a dit…

Et c'est quoi ton mail, on peut savoir?

Mathilde

Patxi a dit…

c'est indiqué dans le profil:
mrpatxi@gmail.com
Abrazo